Soudan du Sud: les violences augmentent de 35% au dernier trimestre 2023(ONU)

Kinshasa, 19 mars 2024(ACP)-. Le nombre de personnes touchées par la violence au Soudan du Sud a augmenté de 35% au cours des trois derniers mois de 2023, a appris mardi l’ACP de source onusiennes.

« Le Soudan du Sud connait une augmentation de 35% de nombre de personnes touchées par la violence par rapport au trimestre précédent », a déclaré Nicholas Haysom, chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud.

« La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, a documenté 233 incidents de violence affectant 862 personnes. Parmi elles, 406 ont été tuées, 293 ont été blessées, 100 ont été enlevées et 63 ont subi des violences sexuelles liées au conflit« , a-t-il souligné.

Il s’agit d’une augmentation de 35% du nombre de victimes par rapport au trimestre précédent.

Le Soudan du Sud doit organiser des élections dans le courant de l’année, les premières depuis l’accord de paix conclu en 2018 entre le président Salva Kiir et son ancien rival, Riek Machar, qui a mis fin à un conflit de cinq ans ayant fait des centaines de milliers de morts.

La violence causée par les tensions ethniques et les différends sur les ressources telles que la terre a augmenté dans diverses parties du pays au cours des derniers mois, en particulier dans la région riche en pétrole d’Abyei.

Le chef de l’UNMISS a relevé que l’organisation « fait tout ce qui est en son pouvoir pour prévenir la violence et instaurer la paix dans les zones touchées » et a exhorté le gouvernement du Soudan du Sud à intervenir pour « résoudre les griefs sous-jacents et instaurer la paix ».

Il a ajouté que l’UNMISS a effectué au moins 10 000 patrouilles de maintien de la paix par voie terrestre, aérienne et maritime au cours de l’année écoulée.

Le Soudan du Sud, l’une des plus jeunes nations du monde, souffre également de sécheresse et d’inondations, ce qui rend les conditions de vie difficiles pour les habitants.

Dans son dernier rapport sur le pays, le Programme alimentaire mondial (PAM) indique que le Soudan du Sud « reste confronté à une grave crise humanitaire » en raison de la violence, de l’instabilité économique, du changement climatique et de l’afflux de personnes fuyant le conflit qui sévit au Soudan voisin.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet