Devant  les diplomates accrédités en RDC, Tshisekedi rejette tout compromis avec le Rwanda

Kinshasa, 30 janvier 2024 (ACP).- Aucun compromis ne se fera avec le Rwanda, agresseur de la République démocratique du Congo depuis des décennies, a dit le Chef de l’Etat lors de la traditionnelle cérémonie d’échange de vœux avec le corps diplomatique accrédité au pays organisée mardi à Kinshasa.

 « Nous n’accepterons aucun compromis (…) qui aurait d’autres objectifs que la sauvegarde de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de la stabilité de la RDC. Aucun compromis n’aura pour effet de porter atteinte aux droits inaliénables du peuple congolais à la vie et à la pleine jouissance de ses richesses », a déclaré Félix Tshisekedi, en réponse au message de vœux lui adressé, au nom de tous les diplomates par leur doyen, l’ambassadeur du Ghana en RDC.  

« A ce jour, les forces de défense rwandaises continuent à opérer impunément et en violation du droit international sur notre sol (…), aucun dialogue ne peut et ne pourra intervenir avec notre agresseur tant qu’il occupera (…)une portion de notre territoire »,a-t-il martelé.

Souveraineté non négociable de la RDC

Parlant de « l’occupation d’une partie de la province du Nord-Kivu par la coalition composée des forces de défense rwandaise (RDF) et du groupe terroriste du M23 », le président congolais a donné la position de son gouvernement qui se résume en quelques points.

Il s’agit, a-t-il indiqué, du « caractère non négociable » de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC ;  de son droit et son devoir, en tant que « Commandant suprême », de défendre l’intégrité territoriale et la souveraineté du pays  ainsi que  de la mise en application du plan de paix issu des processus  de Nairobi et de Luanda.

«Ce plan demeure la seule voie valable pour un règlement pacifique du conflit qui oppose notre pays à son agresseur la République du Rwanda », a-t-il dit aux ambassadeurs et membres du corps diplomatique réunis au Palais de la nation.

Alors que la RDC a respecté tous ces engagements prévus dans ce plan de paix de Luanda et de Nairobi, « le Rwanda a, comme dans ses habitudes, manqué aux siens », a regretté le chef de l’Etat.

Sanctions ciblées contre le Rwanda

Tant que cette situation perdurera, les forces de Défense congolaises exerceront leur droit de poursuite de ses ennemis « jusque dans leur dernier retranchement », a averti Félix Tshisekedi.

« Je lance ainsi un appel pressant aux instances onusiennes, à l’Union africaine et aux organisations régionales pour que soient initiées des sanctions ciblées à l’encontre des responsables rwandais et ceux du mouvement terroriste du M23 qui s’adonnent à la violation de notre souveraineté », a-t-il fait remarquer.

Auparavant, le doyen de membres  du corps diplomatique accrédités en RDC avait dans son message de vœux, au nom de ses collègues, félicité le président Tshisekedi pour sa réélection et énuméré de grandes actions ayant marqué son premier mandat.

L’ambassadeur du Ghana en RDC a enfin salué notamment « le professionnalisme  de la Commission nationale électorale indépendante (Céni),  la maturité du peuple congolais prouvée lors des  élections de 2023 et la main tendue à l’opposition par le président Félix Tshisekedi ».

Les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires des pays amis accrédités en RDC,  les chefs de mission  diplomatique, les attachés militaires, les secrétaires généraux des Affaires étrangères et de la Coopération ainsi que leurs directeurs de services centraux  ont participé à cette cérémonie organisée au Palais de la nation.

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet