Kinshasa : ouverture du Dialogue intergénérationnel sur la participation des jeunes à la paix

Kinshasa, 11 avril 2024 (ACP).- La première session du Dialogue intergénérationnel sur les Résolutions 2250 et 1325 du Conseil de sécurité, sur la participation des jeunes et des femmes dans la consolidation de la paix, s’est ouverte jeudi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, a appris l’ACP de source officielle.

« Ce Dialogue intergénérationnel entre les acteurs de la résolution 2250 de l’ONU sur la paix, jeunesse et sécurité, ainsi que ceux de la résolution 1325 sur la paix, femme et sécurité est organisé pour reconnaître l’importance cruciale de la participation des jeunes et des femmes dans les processus de consolidation de la paix et de prévention des conflits. Les résolutions 2250 et 1325 de l’ONU soulignent le rôle central que ces deux groupes doivent jouer dans la construction d’un monde plus juste, plus équitable et plus pacifique », a déclaré Yves Bunkulu, ministre congolais de la Jeunesse.

« Les jeunes et les femmes représentent souvent des segments de la population les plus touchés par les conflits armés, la violence et l’instabilité. Il est donc essentiel de promouvoir un dialogue intergénérationnel inclusif, où les expériences, les perspectives et les idées des jeunes et des femmes sont pleinement prises en compte », a-t-il dit dans son allocution à l’ouverture de ces assises.

Yves Bunkulu, qui considère les jeunes comme des leaders de demain et les femmes des piliers de nos communautés, a soutenu que leur engagement, leur créativité et leur détermination constituent des atouts précieux pour la résolution des conflits et la construction de la paix, les appelants à travailler ensemble.

« C’est en travaillant ensemble, main dans la main, que nous pourrons construire un avenir meilleur pour tous (…) Il est temps de leur donner la place qui leur revient et de les soutenir dans leurs actions pour un monde plus sûr et plus inclusif », a souligné le ministre de la Jeunesse, avant d’inviter les participants à saisir cette occasion pour dialoguer, échanger et collaborer en vue de renforcer la participation des jeunes et des femmes dans les processus de paix et de sécurité.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet