Ouverture  du 1er congrès du Sénat avec les présidents des 26 Assemblées provinciales

Kinshasa, 15 novembre 2021 (ACP).- La ministre déléguée près le Président de la République, Nana Manuanina a, au nom du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ouvert lundi, le premier congrès réunissant le Sénat et les Assemblées provinciales à Béatrice Hôtel dans la commune de la Gombe.

Ce cadre de dialogue, placé sous le haut patronage du Chef de l’Etat, brossera un état des lieux des entités décentralisées, afin de juguler les crises entre les institutions provinciales qui ne facilitent pas leur développement.

Les présidents des assemblées provinciales et les directeurs de leurs administrations respectives vont réfléchir, pendant 4 jours, sur la manière d’améliorer et de renforcer les liens institutionnels, en vue d’une bonne gouvernance des provinces.

Le président du sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a soutenu, dans son allocution de circonstance, que ce premier congrès, entre le Sénat et les institutions dont il est l’émanation, va restaurer la confiance et la relation financière entre les assemblées provinciales, le gouvernement central et les gouverneurs des provinces.

Cadre de dialogue et de concertation

« Notre rencontre est une disposition constitutionnelle qui prévoit la consultation du Sénat sur la bonne marche des assemblées provinciales. Il se fait que la situation dans nos différentes provinces n’est pas reluisante à ce jour. Il y a des crises récurrentes dans la grande partie des provinces de notre pays. Nous, le Sénat, qui sommes l’émanation des assemblées provinciales et qui représentons les provinces, nous ne pouvons pas croiser les bras face à une telle situation qui plombe finalement le développement économique et social », a-t-il déclaré.

C’est dans ce cadre qu’il a été créé un cadre de dialogue et de concertation, au sein duquel  auront lieu, a ajouté Modeste Bahati, des  échanges sur toutes les questions et problèmes qui se posent au niveau des provinces et des assemblées provinciales, Les travaux se poursuivent en atelier afin d’évaluer les besoins de chaque province et de proposer des solutions durables qui seront, par la suite, coulées en résolutions et recommandations.

Ce forum de mise en œuvre du cadre de dialogue et de concertation est une initiative du président du Sénat, Modeste Bahati, dans le cadre des réformes entreprises par lui et le bureau de la Chambre haute du Parlement.

Ce cadre prévu dans la loi N• 013 du 22 janvier 2013 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces, n’a jamais été mise en œuvre, rappelle-t-on. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet