Ituri : satisfaction de conducteurs de la  fluidité de trafic sur le tronçon Bunia-Komanda

Bunia, 18 février 2024 (ACP).- Les conducteurs de véhicules sur le tronçon routier Bunia-Komanda en province de l’Ituri au Nord-est de la République Démocratique du Congo se sont félicités de la fluidité du trafic de cet ouvrage réhabilité, a appris samedi l’ACP des usagers de cette route.

« Pour Bunia-Komanda c’est 2 heures du temps tandis-que pour la voiture il faut seulement 1 heure du temps. La route est désormais en bon état.[….]. Nous remercions le gouvernement pour la réhabilitation de cette route. Nous plaidons pour que les travaux puissent se poursuivre jusque dans la localité de Niania.  Il faut qu’on installe les barrières de pluie pour maintenir cette route en bon état« , a proposé un transporteur qui fréquente régulièrement l’axe Bunia-Kisangani.

Et l’autre conducteur d’ajouter : « je suis très satisfait de ces travaux de réhabilitation de cette route qui permet aujourd’hui une fluidité dans la circulation contrairement à une certaine période où on passait des journées entières et on dormait même  en cours de route avant   d’atteindre Komanda ou Bunia. Nécessairement il faut qu’il ait de barrières lorsque qu’il pleut nous pouvons nous arrêter avant de continuer le voyage« 

La réhabilitation de cette route longue de 73km sur la Route nationale (RN) 27

par l’entreprise »Good news Africa » l’a été grâce au financement du gouvernement provincial, signale-t-on.

Cette réhabilitation rapporte la source, contribue aujourd’hui à la baisse de plusieurs produits de première nécessité sur le marché notamment de Bunia où le sac de braise qui s’achète actuellement à 65.000 FC au lieu de 100.000 francs congolais comme auparavant ainsi que d’autres produits entre autres les feuilles de manioc, les bananes plantain, les cossettes de manioc au grand plaisir des consommateurs de Bunia  et autres grandes agglomérations de l’Ituri, souligne- t-on. ACP/C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet