Kasaï Central : renforcement des capacités des membres des comités locaux d’alerte d’une structure

Kananga, 15 février 2024 (ACP).- La formation des membres des comités locaux d’alerte (COLA) sur les nouvelles normes sociales dans certaines communautés du Kasaï Central, centre de la RD Congo, a été organisée par une structure de protection des droits de la femme et de la jeune fille, a appris, jeudi, l’ACP, de cette association.

« Six membres des comités locaux d’alerte (COLA) ont été formés dans les communautés de Bilomba, territoire du Kazumba et Munkamba, à Dimbelenge, au Kasaï Central, sur la collecte méthodique de la perception de communautés sur les nouvelles normes sociales mises en place par les chefs coutumiers », a-t-on indiqué par l’ONG Réseau des femmes pour la protection des droits de la femme et la jeune fille (REFEDEF).

Et de poursuivre : « l’objectif de cette activité a permis d’outiller les membres des communautés de base sur les méthodes et les techniques de surveillance et de collecte des données relatives à l’application des actes d’engagement conclus par les chefs coutumiers sur l’abolition de certaines pratiques et coutumes avilissantes à l’égard des femmes et jeunes filles ».

Certaines pratiques avilissantes à l’égard des femmes et jeunes filles sont, entre autres, l’union conjugale préférentielle, l’initiation de la jeune fille à la vie sexuelle en dehors de sa fille, la dissipation du patrimoine familial par l’homme, le mariage par rapt, le mariage par héritage de la veuve.

Des coutumes avilissantes à l’égard de la femme ont été interdites au terme d’un édit provincial depuis 2018, a-t-on rappelé.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet