Kinshasa : les préposés de l’État-civil invités à  collaborer avec l’autorité municipale

Kinshasa, 19 décembre 2023 (ACP).-Les préposés des services de l’État-civil et de la Population de la ville de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) ont été invités lundi, au cours d’un atelier lundi, à travailler en collaboration avec les autorités municipales pour rendre un meilleur service à la société. 

« Le message clef de cet atelier est d’inviter les préposés à l’Etat Civil et de la population de Kinshasa à travailler en étroite collaboration avec les autorités municipales pour un rendement meilleur dans la société », a déclaré M. Claude Mbumbe Motale, conseiller du ministre provincial de l’Intérieur, sécurité et Justice.

Et d’ajouter : « Chaque année au mois de décembre, nous faisons une évaluation des activités de l’Etat-civil et de la Population, voir les points positifs, les difficultés, faire un rapport enfin que l’autorité puisse donner les solutions idoines ».

Pour lui, il était nécessaire d’échanger sur le travail afin de s’imprégner sur leurs difficultés et doléances, « car nous avions mis de l’ordre au niveau des communes par rapport à la digitalisation des actes de l’Etat-civil dans des communes ».

De son côté, M. Bien-aimé Mathieu Mafwanikisa, chef de division urbaine du ministère de l’Intérieur et sécurité a fait savoir que cette activité s’inscrit dans le cadre du partenariat entre la ville de Kinshasa, le Fonds des nations unies pour l’enfance (UNICEF) et les villes belges en jumelage avec certaines communes de Kinshasa.

Il a souligné que cette 8ème  édition d’atelier vise notamment à évaluer la faisabilité des activités réalisées dans le domaine de l’État-civil et de la Population afin de dégager les forces, les faiblesses et tirer les  recommandations. Il vise aussi à tirer les bonnes pratiques à pérenniser les années prochaines en vue d’améliorer de plus en plus rendement de ces deux services.

M.  Mafwanikisa a, à cette occasion, remercié le ministre provincial de l’Intérieur, représentant du gouverneur pour son implication personnelle au fonctionnement des services de l’Etat-civil et de la population à Kinshasa ainsi que l’appui technique et financier  des partenaires dont UNICEF et la région-Bruxelles capitale.

Des services importants pour quantifier l’évolution démographique

Par ailleurs, M. Jean Serge Poba, bourgmestre de la commune de Lemba, a laissé entendre que les services de la Population et de l’Etat-civil sont importants dans des communes ou dans un pays, notamment pour quantifier la température par rapport à l’évolution démographique et une autre évolution dans un pays.

Il a salué l’organisation de cet atelier de renforcement des capacités des acteurs de terrain en vue de partager l’expérience avec les autres , afin de rendre un service de qualité et de proximité à la population, tout en collaborant avec les bourgmestres.

La ville de Kinshasa compte, selon la division urbaine de l’intérieur, 24 communes, avec 24 services de population, 415 quartiers dont 12 militaires et plus 70 bureaux de l’Etat civil secondaires. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet