Poursuite à Kikwit du procès des 69 présumés criminelles Mobondo

Kikwit,  09 Juillet 2023 (ACP).- Le tribunal militaire de garnison de Kikwit, a poursuivi, samedi, son audience au premier degré en chambre foraine au stade du 30 juin, dans la commune de Lukolela dans l’affaire qui oppose le ministre public aux 69 présumés criminelles Mobondo dont une femme, ouverte vendredi au même lieu, a constaté l’ACP.

« Ces présumés criminelles devant vous, communément appelés Mobondo, ont été arrêtés le 3 et le 4 Juillet dans la commune rurale du pont Kwango par les forces armées de la RDC où ils voulaient attaquer cette commune pour saboter la passation des épreuves de l’examen d’Etat », a déclaré le magistrat militaire, le major Jean Michel Mandondo, auditeur de garnison, précisant que,    heureusement ils  ont été devancés par les forces régulières avant de souligner qu’ils sont poursuivis pour des infractions notamment celle d’un mouvement insurrectionnel.

Les deux audiences ont été consacrées à l’identification des prévenus, à partir de ce lundi le tribunal que préside le magistrat militaire, le major Bienvenu Mwana Nsele, débutera l’instruction de cette affaire en auditionnant les parties au procès, note-t-on.

Ce phénomène Mobondo est né à partir du conflit entre les Teke et les Yaka dans le territoire de Kwamouth au Mai-ndombe qui a pris de l’expansion jusqu’au Kwilu et Kwango, rappelons-t-on.  ACP/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet