Sud-Kivu : une journée d’échange entre déplacés, réfugiés et communautés d’accueil organisé à Uvira

Uvira, 16 juillet 2023 (ACP).- L’organisation la Benevolencija Grands Lacs, a organisé, samedi à Uvira en République Démocratique du Congo une journée d’échange entre les déplacés, les réfugiés et les communautés d’acceuil, pour définir les voies de renforcement de leur cohabitation pacifique et cohésion sociale, a appris l’ACP.

Pour le chef du programme de cette organisation, M. Baudouin Wesi Kabailamia, l’objectif de la Benevolencija Grands Lacs est de comprendre les éléments qui divisent ces groupes par rapport au contexte actuel de la RDC mais aussi leur faciliter d’échanger d’une manière ouverte, sur les éléments connecteurs susceptibles de renforcer la cohabitation pacifique entre eux et d’ajouter que cette session va permettre à leur organisation à recueillir les engagements et les recommandations qui peuvent promouvoir la cohésion et la cohabitation pacifique.

« Les déplacés, réfugiés et différentes couches qui composent les communautés d’accueil ont échangé face à face autour de ces points qui leurs divisent, sur les initiatives de rapprochement et ils se sont engagés désormais à collaborer pour améliorer leur niveau de cohabitation et cohésion sociale. Ils acceptent que lorsque ces cas de division arrivent, les déplacés et réfugiés se constituent en groupes et s’orientent vers les représentants de leur mutualité pour tenter de défendre leurs causes, les participants ont aussi suggéré la création des comités locaux de gestion des conflits qui impliquent toutes ces couches pour que leurs différends soient gérés quotidiennement», a-t-il dit.

Les participants ont fait savoir qu’en territoire et ville d’Uvira souvent les déplacés/ réfugiés et les communautés d’accueil vivent une vie de division et les causes qui divisent ces catégories des personnes sont entre autres, les conflits d’intérêts économiques, les réfugiés ou déplacés considérés comme des charges supplétives aux familles d’accueil, les rumeurs, les préjugés et les stéréotypes à l’encontre des déplacés ou réfugiés. Les déplacés/réfugiés et leurs communautés d’accueil sont considérés eux-mêmes comme auteurs de cette division car tous ne sont pas saints dans certains cas, ont-ils confirmés.

Signalons que ces activités se déroulent dans le cadre du projet Média pour le dialogue, M4D2. Un projet de la Benevolencija exécuté dans trois pays de la région de Grands Lacs dont la RDC, le Rwanda et le Burundi. ACP/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet