Croix-Rouge/Tshopo : briefing des secouristes sur la récolte des données humanitaires en situation d’urgence

Kisangani, 1er août 2023(ACP).- Environ vingt   volontaires secouristes de la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo, branche de la Tshopo, ont été briefés sur la récolte des données humanitaires en situation d’urgence, en se servant de l’application kobocollect.

« Vous allez bientôt descendre sur le terrain pour récolter les données qui nous permettront de faire le plaidoyer afin de trouver quelque chose en vue de soulager la souffrance de ces populations, nous vous demandons de bien faire ce travail, de bien récolter les données », a déclaré Boni Mukuna, assistant en charge de relèvement, changement climatique et environnement à la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo.

« Ces victimes de conflit interethnique qui ont tout abandonné dans leur milieu d’origine pour trouver asile, un abri dans la commune de Kisangani, sont ces gens-là qui, pendant que nous dormons bien dans nos maisons, eux sont en train de souffrir dans des camps de déplacés. C’est à leur nom que nous vous demandons de faire ce travail pour répondre à l’objectif global de la Croix-Rouge, celui de secourir, d’améliorer les conditions de vie et d’existence de cette population »

Le Président provincial de la Croix-Rouge de RDC, branche de la Tshopo, M.Franck Gefeu Molanga, a révélé que ce briefing s’inscrit dans le cadre des recommandations faites par le président de la Croix-Rouge de la RDC, Grégoire Mateso Mbutaway, lors de son récent séjour à Kisangani.

« Le Président Grégoire Mateso Mbutaway lors de son passage au site de déplacés de Kongakonga dans la commune Kisangani, a dû observer la situation et il est parti sans dire un mot. Cette situation continuait à le gêner et voilà qu’il a déployé une équipe pour former les évaluateurs et certains matériels, qui seront installés d’un moment à l’autre », a dit Franck Gefeu, avant d’attirer l’attention de ces évaluateurs sur leur responsabilité sur le terrain.

 « Je suis fier d’avoir une équipe d’évaluateurs à qui je demande une prise de conscience par rapport à la mission d’enquête. Vous devez rester humanitaire, car tout acte bon ou mauvais posé sur le terrain engage la Croix-Rouge », a-t-il renchéri.

Notons que ces enquêtes humanitaires en situation d’urgence seront menées dans les sites des déplacés du conflit communautaire Mbole-Lengola de la commune de Lubunga, hébergés dans trois sites, dont l’un dans la commune de Kisangani et deux  dans la commune de Lubunga. Une dizaine de volontaires secouristes ont été cependant briefés sur le montage de tentes. C’est en prévision de la pose de tentes dans les différents sites des déplacés, que ce briefing a été organisé en leur intention. Il a été assuré par Salomon Ndeke, assistant NTIC à la Croix-Rouge de la RDC. ACP/CL

Fil d'actualités

Sur le même sujet