Kasaï Oriental : une sensibilisation efficace prévient la drépanocytose (un médecin)

Mbuji-Mayi, 11 Mars 2024(ACP).- Une sensibilisation efficace permet de prévenir la drépanocytose au Kasaï Oriental en République démocratique du Congo, selon un médecin au cours d’un entretien lundi. « La drépanocytose communément appelée anémie SS semble être oubliée dans la société car elle n’est pas contagieuse. Mais la sensibilisation efficace permettra de la prévenir », a déclaré le Dr Prudence Masengo Okuka, chef du service de la pédiatrie de l’hôpital Bonzola. Et d’ajouter : « les tests prénuptiaux constituent un élément majeur pour éviter, qui est une maladie du sang et mortelle de plus en plus enregistrée dans la province du Kasaï Oriental ». « On devient SS ou AS par transmission, c’est-à-dire, ce sont les parents qui transmettent cette maladie, parce que dans le sang nous avons ceux qui sont AA, AS, SS. Et si les partenaires se marient sans avoir fait les tests prénuptiaux ou les examens avant le mariage, ils vont transmettre cette maladie à la progéniture. C’est une maladie mortelle, mais ignorée par plusieurs personnes », a-t-elle expliqué. Le Dr Masengo a fait savoir que cette maladie est en fréquence dans le monde surtout en Afrique, et en particulier dans la province du Kasaï Oriental. Elle est responsable de plus de deux cent mille décès par an en Afrique. « On oublie cette maladie parce qu’elle n’est pas contagieuse, on l’oublie parce que la sensibilisation est faible, et on l’oublie parce qu’il y a des conceptions erronées. Environs deux cent mille personnes meurent, mais on parle plus de la Covid-19, on sensibilise plus sur le paludisme, on sensibilise plus sur le cholera… beaucoup d’enfants avec forme grave de la maladie SS meurent à la naissance et d’autres meurent avant cinq ans » a-t-elle renchéri. Le Dr Masengo Okuka a souligné qu’en RDC, environs quarante mille naissances d’enfants sont atteints de la drépanocytose, et 2% de nouveau-nés sont homozygotes, ou ont la forme grave, sans toutefois révélés des chiffres pour la province du Kasaï Oriental.

Symptômes de la maladie

Le Dr Masengo a indiqué que cette maladie se manifeste par des douleurs inexpliquées, atroces, dans le dos, au niveau des os, au niveau de la poitrine, et presqu’au niveau de tous les organes. Les gens qui souffrent de la maladie SS sont souvent faibles et fatigués. Ces personnes ont leur blanc des yeux jaunes, et peuvent avoir une couleur jaune, on peut avoir un enfant qui présente une paralysie brusque, pensez à exclure cette maladie drépanocytaire. « Ce qui augmente le taux de prévalence de cette maladie c’est notamment, l’ignorance, le manque de compréhension de la maladie. Souvent les gens considèrent que c’est un envoutement, ces enfants sont sorciers ou, pensent à un mauvais sort, ce n’est pas un mauvais sort, ce sont les parents qui ont transmis cette maladie aux enfants, parce qu’ils n’ont pas fait leurs examens prénuptiaux ». « Cette maladie peut être réduite à Mbuji-Mayi par la sensibilisation. Il faut décourager le mariage entre le SS et le AS. Nous ne sommes pas là pour interdire aux gens de se marier, mais pour expliquer les conséquences de cette maladie. Pour vivre le bonheur dans le mariage, il faut aussi être en bonne santé, mais si tu as un enfant SS tu seras tout le temps à l’hôpital » a-t-elle conclu. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet