Kwilu : l’implication des acteurs de santé sollicitée  dans la lutte contre la  malnutrition

Bandundu, 8 Mars 2024(ACP).- L’implication des acteurs de santé dans la lutte contre la malnutrition dans la province du Kwilu, dans le Sud-Ouest de la République démocratique du Congo, a été  sollicitée vendredi au cours d’un atelier. 

« Cet atelier d’information, de mobilisation sociale et de plaidoyer est l’appel que nous lançons à tous les acteurs du secteur de la santé à s’impliquer dans la lutte contre la malnutrition dans notre province », a déclaré le Dr Emmanuel Mulunda, directeur du projet nutrition à assise communautaire.

« Cette activité, appuyée par la Banque Mondiale à travers le projet multisectoriel de nutrition et de santé, volet nutrition à assise communautaire (PMNS-NAC) a pour objectif d’informer les autorités locales (provinciales et territoriales) de l’approche communautaire, des stratégies d’accompagnement et des résultats attendus du projet afin d’obtenir leur engagement et implication dans la mise en œuvre de l’approche NAC », a-t-il indiqué.

Ce forum, a-t-il expliqué, a consisté à présenter l’analyse des problèmes de la sous nutrition infantile et maternelle dans la province du Kwilu aux autorités locales. 

« La composante NAC va appuyer 252 aires de santé dont 10 zones de santé (ZS) réparties dans les 5 territoires et une ville de la province du Kwilu, à savoir : la zone de santé de Sia dans le territoire de Bagata, les ZS de Djuma et Vanga (Bulungu), les ZS de Gungu et Kingandu (Gungu), la ZS de Kimputu (Idiofa), la ZS de Kikwit Nord (ville de Kikwit) et les ZS de Pay Kongila, Moanza et Mosango (Masimanimba). Ceci sur une période de 24 mois, soit du 28 novembre 2023 au 28 novembre 2025, sur un Fond de 21. 913 572 $ (Dollars américains), exécuté par le regroupement Sanru, Ichess, Fonliv et FDSS », a-t-il précisé.

Le Dr Mulunda  a fait savoir que la province du Kwilu présente une prévalence de la malnutrition aiguë globale de 14,5% dont 3,6% de prévalence de la  malnutrition aiguë sévère, 47% de prévalence de la malnutrition chronique (moyenne nationale 41,8%), 49,9% de prévalence de l’insécurité alimentaire sévère (moyenne nationale  de 43,7% ) et 32,7% de prévalence de l’allaitement maternel exclusif (moyenne nationale 53,5%). 

« Sur 22,9% de score de l’indice de développement du jeune enfant, seulement 2% participent au programme de l’enseignement pré scolaire (36-59 mois). 18% de prévalence d’enfants de 6 à 23 mois pratiquent un régime alimentaire minimum acceptable et 93,2% de la population vivent avec moins de1, 9 dollars par jour contre une moyenne nationale de 74,7% », a-t-il souligné. 

Pour sa part, Félicien Kiway, gouverneur a.i. de la province du Kwilu  a exhorté toutes les parties prenantes à s’approprier de la gestion de la malnutrition et à user de leur savoir-faire pour lutter contre la malnutrition dans sa juridiction. 

Il sied de noter que la province du Kwilu compte 24  zones de santé. ACP/Kayu 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet