Les personnes atteintes d’albinisme plaident pour leur intégration professionnelle en RDC

Kinshasa, 17 juillet 2023 (ACP).- Les personnes atteintes de d’albinisme ont plaidé pour leur intégration professionnelle en République démocratique du Congo (RDC), dans leurs recommandations formulées lors du colloque scientifique sur l’albinisme tenu récemment à Mbuji-Mayi, a fait savoir, lundi à Kinshasa le directeur de cabinet de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) dans sa restitution faite à l’ACP.

«L’accompagnement de la CNDH-RDC a été sollicité pour qu’elle fasse un plaidoyer notamment auprès du gouvernement en faveur des personnes atteintes d’albinisme, afin qu’elles puissent bénéficier de tous les droits liés à la société, en ce qui concerne particulièrement la vie professionnelle, comme tous les autres êtres humains», a déclaré le directeur de cabinet du président de la CNDH, René Kabala Mushiya.

Il a fait référence à l’une des recommandations formulées par les participants du colloque organisé du 11 au 14 juillet 2023, au chef-lieu de la province du Kasaï Oriental. Cette séance de restitution a été faite au siège de la CNDH-RDC, situé au croisement du Boulevard du 30 juin et de l’avenue Batelela, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Le directeur de cabinet du président Paul Nsapu de la CNDH-RDC a aussi précisé que les personnes atteintes d’albinisme ont formulé ces recommandations pour faire savoir combien elles ont été souvent victimes de la discrimination dans la société. Il a donné l’exemple d’une histoire qui a été racontée pendant les travaux du colloque, et selon laquelle dans une famille à Mbuji-Mayi, une femme avait brulé les mains de son enfant parce qu’il est né albinos.

Les participants, selon le directeur de cabinet René Kabala, ont exigé, toujours dans les recommandations, que les personnes atteintes d’albinisme soient prises en compte dans la «Couverture santé universelle» initiée par le Chef de l’Etat.

Il a également indiqué que ces participant ont, par ailleurs, appelé l’humanité à respecter les libertés fondamentales des personnes atteintes d’albinisme. Ces personnes ont été invitées   à la prise de conscience de leur état, et à s’intégrer sans complexe la société.

«L’albinisme n’est pas une maladie contagieuse, mais le manque de mélanine dans le corps», ont affirmé les participants.

Paul Nsapu élevé au rang d’Ambassadeur des personnes atteintes d’albinisme

Les participants au colloque ont profité de l’occasion pour élever le président de la CNDH-RDC, Paul Nsapu Mukulu, au rang d’Ambassadeur des personnes atteintes d’albinisme. Cela pour son long combat pour la promotion et la protection des droits de l’homme. Une écharpe pour symboliser cette élévation a été donnée à son directeur de cabinet. Ce dernier a remis, à son retour à Kinshasa, cette écharpe au président de la CNDH.

Le thème du colloque scientifique sur l’albinisme a été «Forts envers et contre tout» : tradition et albinisme en RDC ». Il a été initié par l’université protestante au Cœur du Congo (UPCC), à travers sa faculté de médecine, et la Fondation Ntumba Luaba, sous le haut patronage du ministre national en charge de la Santé.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet