Lutte contre le cancer : les citoyens du monde invités à unir leurs efforts

Kinshasa, 04 février 2024(ACP).- Les citoyens, les organisations et les institutions gouvernementales du monde entier ont été invités dimanche par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)  à unir leurs efforts pour lutter contre l’épidémie mondiale du cancer, a-t-on appris dimanche d’un communiqué.

« … () L’OMS invite les citoyens, les organisations et les institutions gouvernementales du monde entier à unir leurs efforts pour lutter contre l’épidémie mondiale du cancer », a-t-on lu dans ce communiqué.

« Cette année, la campagne vise tout particulièrement à améliorer les connaissances générales de la population sur le cancer et à battre en brèche les idées fausses à propos de cette maladie », a poursuivi la source.

« On attribue la hausse rapide de la charge du cancer aux profonds changements dans le mode de vie, comme l’alimentation malsaine, le tabagisme, le manque d’activité physique, l’exposition aux risques environnementaux et d’autres facteurs de risque associés au mode de vie », a noté le même communiqué.

Celui-ci a rapporté que 40 % des cancers sont potentiellement évitables, 40 % peuvent être traités et 20 % traités à des fins palliatives.

Des efforts importants seront nécessaires pour réduire la prévalence des principaux facteurs de risque afin de lutter plus efficacement contre le cancer, a préconisé l’OMS.

Appel à l’accès universel pour prévenir le cancer en Afrique

Par ailleurs, un appel à l’accès universel pour prévenir le cancer en Afrique a été lancé dimanche par l’OMS pour l’Afrique.

« Nous lançons un appel aux pays, aux communautés, aux partenaires et à la société civile de la Région pour qu’ils travaillent de concert et favorisent l’accès universel à la prévention et aux soins du cancer », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Elle a fait savoir que chaque personne doit avoir les mêmes chances de participer à la prévention, au diagnostic et au traitement du cancer.

En 2022, a-t-elle noté, près de 882.882 nouveaux cas de cancer sont survenus dans la région africaine dont environ 573.653 décès.  

« À peu près 50 % des nouveaux cas de cancer chez les adultes en Afrique sont liés aux cancers du sein, du col de l’utérus, de la prostate, colorectal et du foie », a-t-elle précisé.

Des progrès réalisés dans la prévention du cancer en Afrique

La directrice régionale de l’OMS a indiqué que des progrès ont été réalisés dans la prévention du cancer en Afrique.

« Nous nous réjouissons des progrès accomplis en matière de prévention et de soins du cancer dans notre région dont 17 pays ont introduit des tests de dépistage hautement performants, conformément aux recommandations de l’OMS », a-t-elle fait savoir.

Dans cette optique, le Dr Matshidiso Moeti a noté également que 28 États membres de l’OMS ont introduit la vaccination contre le papillomavirus humain à l’échelle nationale, ce qui permet de vacciner environ 60 % de la population prioritaire ciblée contre le papillomavirus humain.

Célébrée le 4 février de chaque année, le thème retenu pour l’édition 2024 est intitulé : « Ensemble, nous mettons au défi ceux qui sont au pouvoir ».

ACP/ KHM/CL

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet