RDC: plus de 260 mille cas de tuberculose notifiés en 2023 (vice-ministre santé)

Kinshasa, 24 mars 2024 (ACP).- 260.431 cas de tuberculose ont été notifiés en 2023 en République démocratique du Congo (RDC), a appris l’ACP dimanche de source officielle.

« La tuberculose demeure un problème de santé publique majeure en RDC. Rien que pour l’année 2023, la RDC a notifié 260.431 cas de Tuberculose de toutes formes, dont 257.786 cas incidents et 4.352 décès», a déclaré le Dr Serge Emmanuel Hollen, vice-ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose (JMT), célébrée le 24 mars de chaque année.

« Ces chiffres montrent l’accroissement de 5% par rapport en 2022, dont le pays avait recensé 1.414 cas de tuberculose multi résistante qui demeure un défi pour notre pays », a-t-il ajouté.

Le Dr Hollen a fait savoir que le thème national « Oui, ensemble nous pouvons vaincre la tuberculose en RDC » constitue un message d’espoir pour inverser la tendance de l’avancée de l’épidémie de la tuberculose grâce à un leadership de haut niveau, avec des investissements accrus et une adoption plus rapide des nouvelles recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le vice-ministre de la Santé a noté qu’il ne reste que 6 ans pour atteindre 2030 qui est le dernier jalon avant 2035 conformément aux objectifs de la stratégie « Mettre fin à la Tuberculose » de l’OMS.

Il a précisé que la RDC va rendre compte comme les autres pays du rapport aux engagements pris par les autorités de tous les pays du monde.

« Conscient de la lourde charge de la tuberculose que porte le pays, nous sommes passés immédiatement à l’action pour être sur la ligne droite vers l’élimination de la tuberculose à l’horizon 2035 », a-t-il précisé.

Cette action d’élimination se fait grâce à la mise en place de la Couverture Santé Universelle (CSU), aux engagements pris durant la 2ème réunion de Haut niveau sur la tuberculose qui s’est tenue à New-York, au mois de septembre 2023, à l’identification  de tous les obstacles connexes aux droits humains, au genre ainsi qu’à l’implication totale de la population dans la lutte pour mettre fin à cette maladie en RDC.

La tuberculose, une maladie chronique grave mais guérissable

Par ailleurs, le vice-ministre de la Santé a souligné que la tuberculose est une maladie chronique grave mais guérissable. « La meilleure façon de lutter contre cette maladie, c’est de la traiter le plus rapidement possible. La tuberculose est guérissables, les médicaments existent et sont gratuits dans tous les centres de traitement  en RDC. Même ceux qui ont la tuberculose associée au VIH/SIDA guérissent », a-t-il dit. 

Il a déploré les décès dû à la tuberculose alors qu’ils pouvaient être évités par un traitement gratuit efficace mis en place par la volonté du Gouvernement congolais.

Le Dr Hollen a, en outre, salué tous les partenaires techniques et financiers de la RDC, les Organisations Non Gouvernementales, les communautés locales, la Société civile et les organisations des personnes affectées pour leur  support, soutien matériel, logistique, financier et technique qu’ils apportent au pays en vue de réduire le fardeau de cette maladie en RDC.

Il a exhorté la population à se rendre dans un centre de santé en cas d’une toux qui persiste, car elle  peut être la manifestation d’une tuberculose. 

La RDC est comptée parmi les 8 pays qui, en 2022, représentaient plus de deux tiers des cas mondiaux de la tuberculose. En 2023, 6 provinces avaient enregistré au moins 50% de tous les cas de tuberculose dont Kinshasa avec 38 284 cas, Kasaï Oriental, 22 434 cas, Haut-Katanga avec 22 217 cas, Kwilu 14 878 cas, Kasaï 15 420 cas et Lomami 13 104 cas. La JMT vise à sensibiliser la population sur l’existence de cette maladie infectieuse classée parmi les 10 causes de décès à travers le monde. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet