Vaccination contre la poliomyélite : des cas de refus enregistrés à Kinshasa

Kinshasa, 28 juillet 2023 (ACP).- Des cas de refus de la vaccination contre la poliomyélite ont été enregistrés vendredi dans l’aire de santé Kinfuta dans la zone de santé de Kimbanseke, à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC).

C’est le superviseur d’une équipe dans cette aire, Mme Medie Luntala qui l’a fait savoir à l’ACP au cours de cette campagne de vaccination qui se déroule actuellement dans 11 des 26 provinces de la RDC.

« La vaccination se passe très bien dans notre aire de santé où  nous supervisons la campagne malgré qu’il y a  des cas de refus observés chez certains parents et l’insécurité due aux banditisme urbain « Kuluna » qui sévit dans cette commune », a-t-elle déclaré.

 « Plusieurs raisons sont à la base de ces refus. Avant c’était des confessions religieuses qui s’y opposaient, mais actuellement certains parents évoquent des raisons de conviction personnelle alors que d’autres ont peur des effets négatifs enregistrés chez certaines personnes après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19 », a-t-elle ajouté.

 Mme Luntala a fait savoir que la zone de santé de Kimbanseke cible 63.850 enfants pour cette campagne vaccinale contre la polio des enfants de 0 à 59 mois et utilise la stratégie de porte à porte pour administrer le vaccin.

Pour savoir le nombre d’enfants vaccinés, ce superviseur a signalé qu’ils se servent d’une application mise en place par le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention dénommée ODK.

Cette application, a-t-elle précisé, permet de mieux procéder au rapportage des données journalières.

 « Avant la campagne, les mobilisateurs descendent dans chaque ménage pour enregistrer les enfants cibles. Et pendant la campagne, les équipes composées d’un vaccinateur, d’un pointeur et d’un mobilisateur administrent 2 gouttes de  vaccin polio oral (VPO) aux enfants », a-t-elle expliqué.

 De son côté, la vaccinatrice Denise Nlandu de la même aire de santé a noté que  la majorité des parents acceptent volontiers de faire vacciner leurs enfants alors que certains s’y opposent. Ces parents justifient leur refus par le fait qu’ils croient que le vaccin peut occasionner des maladies.

Mme Louise Mbangi, habitante de cette municipalité a, quant à elle, salué cette campagne tout en soutenant que le vaccin contre la polio n’a aucun inconvénient néfaste sur la santé des enfants.

 La première phase de cette campagne de vaccination contre la polio se déroule du 27 au 29 juillet 2023 dans 11 provinces de la RDC. Il s’agit de Kinshasa, de la Mongala, du Nord-Ubangi, du Sud-Ubangi, de l’Equateur, de la Tshuapa, du Maï-Ndombe, du Kasaï, du Kwilu, du Kasaï Central et du Kongo Central.  ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet