Kinshasa: la population de Selembao sensibilisée à la lutte anti-érosive

Kinshasa, 3 novembre 2023 (ACP).- Les habitants de la commune de Selembao, dans le sud de Kinshasa, en République démocratique du Congo,  ont été sensibilisés vendredi, à la lutte anti-érosive et à la salubrité publique, a appris l’ACP d’une organisation.   «  Je vous exhorte à mettre les bouchées double pour lutter contre l’insalubrité publique et la progression des têtes d’érosions qui risquent d’engloutir nos parcelles résidentielles et faire disparaitre notre commune de la carte géographique de la ville-province de Kinshasa. C’est pour nous une forme d’auto-prise en charge et notre manière d’accompagner le Président de la République dans sa lutte sans merci contre ce fléau », a déclaré Aimé Mulumba, président de l’Asbl dénommée  « To Tonga Funa ».  

M. Mulumba et les membres de sa structure ont effectué des descentes sur différentes avenues en état de délabrement avancé. A cet effet, ils ont lancé les travaux de lutte anti-érosive sur l’avenue  Luvemba, avec des moyens du  bord,   pour stopper la menace érosive qui y a émis domicile, avant d’exhorter les habitants de cette partie à se procurer des poubelles ménagères au lieu de jeter les immondices et autres déchets  dans des caniveaux.  

« Nous avons constaté avec amertume la dégradation prononcée des grandes avenues comme Luvemba, Kinguzi, Kizongo et Kisantu, qui ne favorise plus la circulation aisée des personnes et de leurs biens. Face à cette situation, nous n’avons qu’à nous prendre en charge avec nos propres moyens pour résoudre, tant soit peu nos difficultés en attendant l’intervention de l’autorité publique compétente pour  des grands travaux »,  a fait remarquer, Aimé Mulumba Déplorant l’ampleur des pluies diluviennes qui s’abattent ces derniers temps sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa, Aimé Mulumba a exprimé sa détermination de tout mettre en œuvre pour que ces travaux soient effectués avec une vitesse de croisière  en vue de prévenir des éventuels catastrophes naturels qui risquent d’emporter des vies humaines et causer plusieurs autres dégâts matériels.

Au cours de cette ronde, la Fondation « To Tonga Funa » a relevé les différents problèmes sociaux auxquels font face les habitants de ce coin Sud de la capitale dont la pénurie d’eau potable, l’instabilité du courant électrique qui engendre de l’insécurité grandissante avec les délinquants communément appelés «  Kuluna », qui ravissent différents biens des paisibles citoyens qui empruntent les avenues Luvemba et Kinguzi pour atteindre leurs domiciles respectifs ainsi que plusieurs autres difficultés d’ordre économico-financier.

« Par ces travaux, nous sommes en train de former les citoyens de Selembao sur l’auto-prise en charge, la lutte contre la dépendance, l’oisiveté et la délinquance juvénile en vue de permettre surtout à la jeunesse de se départir des antivaleurs afin d’être utiles à la nation congolaise. Hormis cela, la jeunesse doit se sentir redevable face à la RDC car elle ne constitue pas seulement l’avenir mais aussi une force et un espoir pour tout un peuple au regard des enjeux à venir », a-t-il renchérit.  

Aimé Mulumba en a profité pour exhorté les jeunes de Selembao à s’inscrire massivement centre de formation professionnel ouvert par la Fondation To Tonga Funa à leur intérêt en vue d’apprendre divers métiers qui pourront leur permettre de se prendre en charge dans leur propres intérêts. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet