CAN 2023 : 134 buts inscrits à l’issue des quarts de finale (De nos envoyés spéciaux Paul Kazozo et Gaby Masumbuko)

Abidjan, 05 février 2024 (ACP).- Cent trente-trois (134) buts ont été inscrits à l’issue des matches des quarts de finale de la 34ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2023, a dévoilé le groupe d’étude technique de la Confédération africaine de football (CAF), lundi, en conférence de presse, au Palais de la Culture, à Abidjan en Côte d’Ivoire.

« 143 buts ont été enregistrés depuis l’ouverture de la compétition jusqu’en quarts de finale de cette campagne ivoirienne. De ces 143 réalisations, 66 ont été réussies à la suite des balles arrêtées ou sur corner. Un certain nombre d’entre elles l’ont été en dehors de la surface de réparation », ont expliqué les membres de cette commission technique de la CAF, selon qui, les attaquants n’ont pas beaucoup excellé dans cet exercice.

Ces experts de la CAF ont fait de nombreuses observations sur cette compétition, ajoutant :

« Le meilleur buteur à l’issue des quarts de finale, l’Equato-guinéen Emilio Nsue (5 buts) n’est plus de la compétition avec l’élimination du Nzalang national de la Guinée Equatoriale. Par conséquent, il laisse la voie libre à d’autres chasseurs de buts, prétendants au royaume des artificiers, pour les deux derniers matches des demi-finales et de la finale, en l’occurrence le nigérian Lookman, le sud-africain Zuane et les deux congolais : Yoane Wissa et Meschack Elia Lina », ont-ils signalé.

Selon les statistiques établies par le groupe d’étude technique de la CAF,

« Le constat qui a été fait, est que les 8 quarts-finalistes de la dernière édition, parmi lesquels le Sénégal, le champion en titre, n’ont pas survécu à l’issue de la première étape à élimination directe. Groupe d’étude technique de la Confédération africaine de football (CAF) », ont dévoilé quelques statistiques de la 34ème Coupe d’Afrique des nations (CAN).

Selon, le groupe d’étude technique de la CAF, 143 buts ont été inscrits, à l’issue des quarts de finale de cette compétition africaine. Ces chiffres sont de loin meilleurs aux deux dernières éditions. Les 60 % des 629 joueurs des 24 pays engagés évoluent aux différents championnats européens, 26 % de l’Afrique, 12% de l’Asie et 1% de l’Amérique et de l’Océanie. D’autres détails y ont été faits sur ceux en provenance de la Ligue 1 française, très majoritaire. Certains sont de l’Angleterre, de l’Espagne, de l’Allemagne, de l’Afrique et de l’Arabie saoudite.

60 % de 629 joueurs enregistrés évoluent en Europe

Le groupe d’étude technique de la CAF qui s’est penché sur l’ensemble de 629 joueurs présents à cette phase finale, 60% d’entre eux sont des pensionnaires de différents championnats européens. L’Afrique emboîte le pas avec 26%, 12% pour l’Asie et 1% pour l’Amérique et l’Océanie.

En termes quantitatif des joueurs, ont affirmé ces experts de la CAF, le championnat français de la Ligue 1 est représenté à hauteur de 90 joueurs, 50 pour la premier League anglaise, 30 pour la Liga espagnole, 20  respectivement la Bundesliga (l’Allemagne) et le Calcio (Italie).

Dans cette suite, 39 joueurs évoluent en Afrique dont 19 en Tanzanie, 4 au Maroc et 1 en Tunisie, comme en RDC avec comme seul joueur, le portier Baggio Diadié Ngusia.

Les pays au taux le plus élevé des remplaçants

Le groupe d’étude technique de la CAF s’est aussi penché sur le nombre des remplaçants utilisés par l’un ou l’autre des 24 pays.

Selon ces experts, le Mali vient en ordre utile avec 26 changements et autant pour la Côte d’Ivoire, le Cap Vert (25), l’Angola (24), la Guinée (23), l’Afrique du Sud et la République démocratique du Congo, (21) chacun, le Maroc (19), 18 pour la Mauritanie et le Burkina Faso, la Guinée Equatoriale (14) et le Cameroun (12).

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet