Can 2023: les Léopards obligés d’activer le compteur but

Kinshasa, 02 février 2024 (ACP).- Le compartiment « Attaque » des Léopards de la République démocratique du Congo est dans l’obligation d’activer le compteur des buts afin d’espérer répondre à l’arrogance du sélectionneur guinéen qui a promis de les « renvoyer à la maison », minimisant les fauves congolais.

« Notre défense est stable. C’est une zone que je bouge le moins pour raison d’équilibre. C’est une base sur laquelle on s’appuie du fait qu’il est rare que l’on encaisse des buts en cours de jeu, sinon que sur des balles arrêtées », a analysé jeudi Sébastien Desabre, sélectionneur des Léopards de la RDC, en conférence de presse.

En attaque, Desabre dispose d’excellents éléments comme Yoane Wissa, Cédric Bakambu, Fiston Kalala, Meschack Elia, Simon Banza sont capables de pousser le ballon au fond du filet adverse.
Ils ne l’ont pas suffisamment fait, mais « ils sont dotés des capacités de le faire », a analysé auprès de l’ACP, le dirigeant sportif Johnny Liambi de la Ligue nationale de football (Linafoot). « Il y a aussi le facteur chance qui n’a pas été du côté des Congolais

Son collègue en face a développé un autre discours à la limite de l »‘arrogance », selon un analyste sportif congolais.

« Notre souhait est de renvoyer les Léopards de la RDC, avec leur chicotte, à la maison », a déclaré jeudi le sélectionneur national du Syli national de la Guinée, Kaba Diawara en conférence de presse d’avant-match, des quarts de finale, organisée au Palais de culture de la commune de Treichville à Abidjan la capitale de la Côte d’Ivoire.

« Le Syli national de la Guinée est en mission de service à accomplir, à la CAN. Le match entre la Guinée et la RDC, à valeur d’une finale, est l’une des étapes à parcourir, avec une issue qualificative en demi-finale et une autre vers la sortie et le retour au bercail. La première, nous intéresse plus et pas la seconde, synonyme de notre arrêt de mort », a-t-il martelé.

Il reconnait tout de même que la tâche qui attend son équipe « ne sera nullement aisée » face aux Léopards.

Le Sily National n’a eu que deux jours de préparation, impliquant un manque de fraîcheur par rapport aux Léopards qui en ont eu quatre.

« Les Léopards seront bien frais, vendredi, face au Syli (L’éléphant) national de la Guinée. Nous avons eu quatre jours de préparation entre notre dernier et prochain match de cette campagne ivoirienne. En d’autres termes, ces 4 jours ont été une bouée de sauvetage pour nous, en termes de récupération d’énergie. Cela est bien motivant du fait que nous nous étions qualifiés« , a déclaré jeudi M. Desabre, le chef du banc de la RDC.

« Les Léopards sont à la quête de ce que je qualifie d’une 3ème victoire dans cette compétition. La première est synonyme de la sortie des fauves congolais, la tête haute de la phase des groupes. La 2ème est consécutive au succès de la RDC devant un pays classé dans le Top 5 de meilleures nations de football du continent », a expliqué le technicien français, précisant que ses poulains sont perfectibles dans leur jeu et que cela constitue le plus important atout dans leur parcours, à travers un état des lieux que le français a dressé.

Jusque-là, les Léopards enregistrent deux buts au marquoir. Ils en ont encaissé aussi deux.

« Le plus intéressant est que les Congolais construisent des occasions nettes de marquer des buts, mais il se pose toujours un problème de finition », a analysé auprès de l’ACP Jean-Rick Umande, journaliste et analyste sportif présent en Côte d’Ivoire.

« Les attaquants ont travaillé durement devant le but, durant les quatre jours de récupération », a-t-il ajouté, estimant en plus que « l’option offensive s’impose au sélectionneur Desabre qui s’est adapté en fonction des adversaires en face pendant cette Can ». ACP/ Guy Mukendi

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet