Ituri/Changement climatique : les organisations internationales appelées à présenter de vrais problèmes de populations (le DG de l’ONG AEDR)

 Bunia, 19 décembre 2023(ACP).- Les Ong internationales et celles du système de Nations-Unies oeuvrant dans la province de l’Ituri au nord-est de la République Démocratique du Congo qui travaillent dans le domaine de changements climatiques sont appelées à présenter auprès de différents bailleurs de vrais problèmes de communautés locales qui souffrent des effets de changement climatique, a appris mardi l’ACP d’une Ong nationale.

« Auprès des organisations qui travaillent dans le domaine de changements climatiques qu’elles puissent réellement présenter les vrais problèmes de peuples qui souffrent de ces effets de changements climatiques  » a déclaré le directeur général de l’Ong Accès en eau et développement durable en RDC(AEDR) Benjamin Liringa Koli fraîchement venu de Dubaï où il a participé à la 28e conférence de parties sur les changements climatiques (COPE28).

« Partez ici dans les villages aux alentours de Bunia et aux fin fond de la Pronvice de l’Ituri et autres régions, vous allez voir ce que la sécheresse fait pour les agriculteurs ! Même situation là où nous avons travaillé avec mon Ong en territoire d’Aru précisément à la frontière avec le sud Soudan où vous allez voir même le niveau d’eau est entrain de diminuer à cause de ces changements climatiques.

Que ces organisations qui se disent de ponts entre la population locale et les bailleurs de fonds puissent réellement prendre les vrais problèmes en synergie avec l’expertise des organisations locales qui maîtrisent les données du milieu afin que l’impact de ces dons et financement de bailleurs soit réellement sur le terrain » a-t-il émis le vœu.

Au gouvernement de la République Benjamin Liringa Koli a encouragé celui-ci à utiliser les organisations nationales ainsi que les entreprises publiques et privées compétentes pour que a-t-il relevé les fonds qui sont débloqués par les bailleurs de fonds puissent toucher les populations locales qui subissent de plein fouet les effets néfastes de changement climatique.

Ayant participé dans deux(2) thématiques au cours de ce forum mondial à savoir ; l’eau et changements climatiques ainsi que agriculture et changements climatiques  Benjamin Liringa Koli a signifié qu’il a été marqué du fait du contraste qui existe entre ce que les pays pollueurs disent payés auprès de pays en voie de développement dont la RDC et les réalités sur le terrain.

« Ce qui a plus retenu mon attention c’est toutes ces déclarations dans les médias sur de récompenses que les pays pollueurs disent  payé pour les pays en voie de développement entre autres la RDC […]. Mais pratiquement sur le terrain nous ne voyons pas cet impact visible. On écoute sur les ondes telles ou tel montant a été débloqué pour payer les pays victimes des effets négatifs de changements climatiques. Où sont  les impacts de tous ces montants de financement » s’est-il interrogé.

Benjamin Liringa Koli a indiqué que la plus grande attente de la population de l’Ituri en particulier et du pays en général à l’issue de cette grande messe mondiale sur l’environnement est de voir les requêtes soumises par les organisations nationales sur le manque lisibilité de plusieurs projets sur le terrain soient puissent trouver un écho favorable auprès de pays pollueurs.  

« Nous espérons comme ils nous ont promis ils vont retravailler leur manière de faire et espérons dans les années à venir de voir réellement les impacts de la contribution de pays pollueurs dans la lutte contre les changements climatiques » a-t-il signifié.

Pour Benjamin Liringa Koli cette première participation de son organisation à cette rencontre mondiale était bénéfique d’autant plus que d’une part qu’elle a permis de faire connaître celle-ci sur l’échiquier international de l’autre part de vendre positivement l’image de l’Ituri où il y a des hommes et femmes capables de réfléchir développement durable aux fins de donner de solutions au problème qui ronge le monde que sont les changements climatiques. Ces travaux ce sont déroulés du 30 novembre au 12 décembre 2023, souligne-t-on. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet