Kinshasa Bopeto: la population invitée à adopter un comportement éco-citoyen

Kinshasa, 27 octobre. 2023 (ACP).-  Les habitants de Kinshasa ont été invités vendredi à adopter un comportement éco-citoyen, au cours d’une cérémonie de lancement du projet de collecte et d’évacuation des déchets dans la capitale de la République démocratique du Congo. 

« Étant donné que la salubrité est une charge collective, mais une responsabilité individuelle,  j’invite les kinoises et kinois à adopter un comportement éco-citoyen qui nous permettra d’accompagner ce projet pour faire rayonner et briller nos communes d’un nouvel éclat et donner à notre Ville une nouvelle robe », a déclaré le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

« Je saisi cette occasion pour exhorter l’Unité spéciale pour la protection de l’environnement et les dirigeants urbains de l’environnement et du développement durable  qui travaillent sur terrain à être nos meilleurs agents de communication interactives pour un entrainement de masse et des résultats bien meilleurs », a-t-il ajouté .

Pour le gouverneur Ngobila, la ville de Kinshasa étant une mégapole de plus ou moins 18 million d’habitants, son assainissement  nécessite des moyens financiers colossaux. 

Selon les experts, le coût de l’assainissement de la ville de Kinshasa est estimé à 12 millions de dollars le mois, a-t-il dit. 

« Face à cette réalité, la ville de Kinshasa s’organise naturellement avec le gouvernement de la République pour soutenir ce grand projet qui prend  également en compte les actions de sensibilisation, de conscientisation et de communication pour le changement des comportement de la population par le commissariat général en charge de l’environnement et les autre services », a laissé entendre le gouverneur de la ville. La ville de Kinshasa a mis à la disposition de ce projet le garage TP (Travaux publics) situé sur la première rue Limete avec un hangar principal comportant trois parties pour l’administration, la technique et les autres services.

Les objectifs de ce partenariat 

Par ailleurs, la commissaire générale en charge de l’Environnement et Aménagement territorial, Laetitia Bena Kabamba, a indiqué que la mise en œuvre de ce contrat répond à un double objectif, à savoir trouver une solution durable à l’assainissement de la Ville dans un partenariat public-privé avec des opérateurs privés ayant une expérience avérée dans le domaine, et doter le projet des ressources humaines et financières conséquentes.

Il s’agit également de permettre non seulement à la ville d’assurer la traçabilité dans la gestion des déchets, mais aussi d’éviter les dégâts collatéraux sur l’environnement.

« Nous sommes convaincus que la mise en œuvre de ce contrat permettra au gouvernement provincial de Kinshasa de faire face au défi de l’assainissement de manière confortable et durable », a-t-elle rassuré.

« Que nos partenaires turcs de la Société Albayrak reçoivent ici notre reconnaissance et notre engagement ferme de travailler dans un partenariat gagnant-gagnant pour l’assainissement adéquat de notre ville », a-t-elle poursuivi.

De son côté, le président du conseil d’administration de la socièté Albayrak, Ibrahim Rachada, qui a gagné le marché, a fait savoir que la responsabilité de ce projet est une grande charge, mais il reste convaincu que son entreprise réussira sa mise en œuvre avec l’accompagnement des autorités urbaines et de tous les Kinois.

« Dans le cadre de ce projet, nous allons former et donner de l’emploi aux Kinois. Pour la première étape à Kalamu, nous engagerons 150 personnes. À l’étape de Funa, 750 personnes seront engagés et à peu près 3.000 pour toute la ville de Kinshasa », a-t-il promis.

Le projet de collecte et d’évacuation des déchets de la ville Kinshasa est le fruit d’un partenariat entre la ville de Kinshasa et la socièté Albayrak, une société turque qui s’investit dans l’assainissement. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet