Un concert pour la promotion du slam dans un centre culturel à Kinshasa


Kinshasa, 3 décembre  2023 (ACP).-Un concert pour la promotion et la valorisation du slam a été livré, samedi, par un slameur en herbe dans un centre culturel de la commune de Bandalungwa, au centre de Kinshasa, en République démocratique du Congo.

«Je suis sur scène pour promouvoir le slam qui est une forme de poésie déclamée dans des espaces publics. Je slameur de Tshangu où j’œuvre également en tant que promoteur du collectif la plume aux lèvres. Notre art se présente sous forme d’akapela, tous les autres instruments qui m’ont accompagnés m’ont permis de faire passer mon message », a lancé le slameur Yves Ponzo au terme de son spectacle livré au «centre culturel mokili na poche ».

Et de préciser : « mon concert a pour thème ‘‘la réponse’’ et aujourd’hui j’ai répondu à toutes les critiques négatives ainsi qu’aux questions du publics sur le slam en donnant le meilleur de moi-même, il faut retenir que l’art oratoire était rendez-vous. Et j’ai joué 15 poésies tels que ; vraie paix, moi de juin, à l’ombre de l’espoir, cours commune, pourquoi pas le slam, la fille d’avant, malaika et l’ombre de l’espoir ».

Ecrivain, poète, chanteur et médecin, il affirme avoir revêtu cette dernière casquette depuis peu et livrer ce spectacle non seulement pour faire taire les critiques, mais aussi pour monter aux jeunes que l’on peut vivre de cet art

« Le message que j’ai fait passé est d’abord de de bosser dur, ce que je voulais c’est que la jeunesse soit présente lors de mon concert et qu’elle prenne conscience que le fruit de la réussite c’est le travail quel que soit le métier ou la formation suivie, à la base il faut oser faire quelque chose de nouveau », a fait savoir M. Ponzo.

Gagnant de la première édition du festival vocal de Kinshasa le mois de juillet dernier, il a débuté sa carrière musicale à l’âge de 13 ans. C’est en 2009 qu’il s’est retiré de la musique afin de poursuivre ses études à la faculté de médicine, le slam plusieurs années plus tard sous le pseudonyme « Mani pon’zo » qu’il délaissera par la suite. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet