Un groupe musical féminin invité au concert de la chanteuse Mbilia Bel à Paris

Kinshasa, 12 mars 2024 (ACP).- Un groupe musical  composé de femmes va se produire au Zenith de Paris, à l’invitation de la chanteuse Mbilia Bel de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi de l’organisateur au cours d’un entretien.

« Le groupe Nkento Bakaji est l’un des orchestres qui va agrémenter la première partie du spectacle de Mbilia Bel au Zenith de Paris dans les tout prochains jours », a fait savoir Louis Onema, promoteur du groupe Nkento Bakaji.

Et d’ajouter : « L’invitation est celle de maman Mbilia Bel qui, à l’occasion de son passage dans cette salle mythique, a souhaité accorder la visibilité à cet ensemble musical composé de jeunes filles ».

Bien qu’investies dans d’intenses séances de répétition, les «Nkento Bakaji » font face à des difficultés d’ordre administratif et financier pour assurer leur déplacement à l’étranger, notamment le manque des passeports pour quelques membres du groupe, a indiqué Louis Onema.

Plaidoyer pour l’obtention des passeports

« Je sollicite le soutien des autorités du pays pour obtenir des passeports en vue du voyage du groupe musical féminin, les Nketo Bakaji, qui devront se produire sur les planches du Zénith de Paris au courant de cette année 2024 à l’invitation de leur aînée Mbilia Bel », a-t-il expliqué.

Et de renchérir : « Ce n’est pas un voyage de courtoisie…Les Nketo Bakaji vont, comme les léopards dans toutes les autres disciplines, représenter la RD Congo musicalement. C’est pour nous sollicitons ce soutien ».

Dans le même ordre d’idées, Jean Marie Kassamba, président provincial de l’union nationale de la presse congolaise, a appelé le soutien du gouvernement et particulièrement, l’implication de la ministre de la culture, des arts et patrimoines.

« Je m’adresse particulièrement à la ministre de tutelle afin que, par son truchement, le gouvernement puisse offrir à cette équipe des passeports pour leur permettre de se produire à l’étranger », a-t-il dit. Il a par ailleurs évoqué l’impact que pourra engendrer cette participation des Nketo Bakaji lors de ce périple.

«Depuis quelques années, après Abeti Masikini, Mpongo Love, Tshala Muana et autres dames de la musique, il n’y a plus eu de grands noms de femmes qui ont émergé dans l’arène musicale congolaise. Leur déplacement va certainement susciter un engouement », a-t-il fait remarquer.

 Et de souligner : «A l’heure actuelle, on ne doit plus afficher la femme, si pas la jeune fille congolaise, au centre des violences, du viol, des affres. En lieu et place, elle doit faire l’objet d’une visibilité pour affirmer son potentiel ».

«Nketo Bakaji » est un groupe musical composé essentiellement de femmes disposées au chant tout comme aux instruments, sous la coordination d’un mécène congolais. Créé en 2014, ce projet n’est pas seulement un orchestre mais une institution qui, selon l’ambition de son initiateur, devra être pérenne pour valoriser les talents féminins au fil des années. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet