Assemblées Banque mondiale-FMI : les  flux financiers vers l’Afrique insuffisants pour réaliser les ODD (De l’envoyé spécial de l’ACP à Marrachesh JJ Lukusa)

Marrachesh 14 octobre 2023 (ACP).- Les flux de financement vers l’Afrique restent insuffisants pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) et faire face aux effets du changement climatique, en matière d’adaptation, a appris samedi l’ACP de source administrative.

« Les flux de financement vers l’Afrique restent insuffisants pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) et faire face aux effets du changement climatique, en matière d’adaptation », a déclaré Kevin Chika Urama, économiste en chef et vice-président de la Banque africaine de développement (BAD), dans une interview exclusive accordée à la MAP.

Kevin Chika Urama, qui répondait à la préoccupation de la MAP en marge des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international a indiqué que son institution (BAD), a déployé des efforts pour la refonte de l’architecture de financement internationale pour répondre aux Objectifs de développement durable (ODD) et faire face aux effets du changement climatique, en matière d’adaptation.

Revenant sur les défis du continent et sur l’importance de repenser l’architecture de financement internationale, M. Urama s’est appesanti sur les avancées réalisées par le Maroc, devenu leader en Afrique dans plusieurs domaines.

Il a relevé que sur la décennie en cours, le continent africain a besoin de 1.300 à 1.600 milliards de dollars pour répondre efficacement aux défis émanant des changements climatiques, selon les évaluations de la BAD. Dans ce sens, la Banque plaide à nouveau pour une architecture financière internationale plus équitable et propice au développement de l’Afrique.

« Le système financier international doit prévoir des mécanismes susceptibles de favoriser l’inclusion et la participation des pays africains », a dit le vice-président de la Banque africaine de développement.

« Le changement vers plus « d’inclusivité » s’impose pour introduire de nouvelles réformes qui luttent contre les inégalités genre et qui prennent en considération les jeunes », a-t-il renchérit.

Le changement climatique

Kevin Chika Urama a fait remarquer que la 27ème  conférence annuelle de l’ONU sur le climat (COP27), qui s’est tenue en Egypte, marque le début du changement. Et espère que la COP28 sera celle de l’action, pour implémenter les décisions déjà prises.

A cet effet, le changement climatique devient un défi quotidien pour le continent africain bien qu’elle ne contribue qu’à 2% à 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Elle souffre de manière disproportionnée des effets du changement climatique.

Les gouvernements sont appelés à mettre en place des stratégies d’adaptation et d’atténuation, mais ils n’ont pas les moyens financiers nécessaires.

L’expérience du Maroc

Selon la BAD le Maroc a toujours été un « exemple brillant » de l’Afrique en termes notamment de programmes de développement et de sauts qualitatifs réalisés sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI.

Il démontre la vision stratégique du Royaume et sa vocation tournée vers l’avenir. Le Maroc est leader du continent dans différents domaines, notamment la gouvernance, l’infrastructure, la gestion de la dette publique, avec des fondamentaux macroéconomiques solides et une économie résiliente. En matière d’investissement, le Maroc a fait de belles choses dans plusieurs secteurs, notamment l’eau, l’irrigation, les routes et les infrastructures. Une expérience à partager avec les autres pays du continent.

« L’avenir de l’Afrique est dans cette intégration profonde. En travaillant ensemble, nous irons loin et rien ne peut nous arrêter », a soutenu M. Urama.


Evoquant le rôle des assemblées annuelles BM-FMI, l’économiste a souhaité que celles-ci soient toujours organisées en Afrique du fait que les discussions portent de plus en plus sur l’Afrique, son potentiel et ses défis, avant d’exprimer sa satisfaction, de l’excellente organisation du Maroc. Une occasion pour démontrer ce que nous pouvons faire et dont nous sommes capables. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet