Journée de la Poste : la population invitée à faire confiance à la Poste (ministre)

Kinshasa, 09 octobre 2023 (ACP).- La population a été invitée lundi à faire confiance à la poste et aux opérateurs agrées en lieu et place des prestataires non autorisés dans le transport de leurs courriers, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la Poste.

« J’invite la population à faire confiance à la Poste et aux opérateurs  agréés que de se servir des prestataires non autorisés. Car, dit-on, rien ne remplace la Poste. Tous ensembles, nous pouvons relever le défi et créer un monde dans lequel chacun peut tirer profit des services numériques et physiques sécurisés que notre réseau postal peut offrir », a déclaré le ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa, à l’occasion  de la journée mondiale de poste célébrée le 9 octobre de chaque année.

Pour cette année le thème choisi est : « Unis pour la confiance, collaborons  pour un avenir sur et connecté ».                                            

« Mon ministère, en collaboration avec la Société congolaise des postes et télécommunications (SCPT),  notre opérateur public désigné, a déjà engagé des pourparlers avec les chefs des administrations des ministères, pour examiner la faisabilité du partenariat entre la Poste et l’administration publique », a-t-il affirmé.

Selon Augustin Kibassa, l’ambition du  ministère est de faire de la Poste, un service indispensable à la population.

Pour ce faire, il a recommandé aux postiers congolais de susciter cette confiance qui doit renaître  auprès des citoyens par des prestations qualitatives, dénouées de tout soupçon.

« Le postier est cette personne qui est attendue et demandée par les usagers. A l’ère de la mondialisation et de la quatrième révolution industrielle, les services de la Poste se lancent dans une transformation numérique massive, en vue d’offrir des services sécurisés en ligne », a dit le ministre.

Ce dernier a soutenu que le ministère de tutelle ale devoir de doter les différents bureaux des postes des outils modernes de gestion pour les rendre compétitifs et interdépendants dans cette chaîne de distribution des envois postaux à travers le monde.

 « C’est de cette manière que ces bureaux vont  répondre  à l’objectif  fixé par l’Union postale universelle, celui de veiller à ce que chaque bureau de Poste dispose d’un accès à l’internet d’ici 2030, pour améliorer l’inclusion numérique des communautés mal desservie », a ajouté Augustin Kibassa. 

La RDC préside le conseil d’administration de l’UPAP

Sur le plan régional, la RDC par l’entremise de la direction générale de la SCPT occupe depuis peu le poste de président du Conseil d’administration de l’Union panafricaine des postes (UPAP).     

Cette décision  prise à la 41ème session ordinaire du Conseil d’administration tenue du 29 au 30 Août 2023, à Arusha en Tanzanie, démontre la place qu’occupe la RDC dans le concert des Nations, grâce à la diplomatie agissante du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi.                   

Au regard de ce qui précède, le ministre a reconnu que la RDC  est appelée à s’adapter à l’évolution technologique car, les services postaux constituent naturellement un moteur de l’économie et un vecteur important pour le développement, aussi un immense réseau de communication, sans doute le premier.

Difficultés rencontrées

Par ailleurs, le ministre Kibassa a fait savoir que le secteur postal congolais est également confronté à des diverses difficultés telles que l’inadaptation ou l’inadéquation de son cadre légal ; le manque d’investissement pour le développement des infrastructures de l’opérateur désigné (exploitant public) ; la non prise en compte des zones rurales et isolées dans la desserte postale de base.                                                     

« Mon ministère s’attèle ainsi donc à doter ce secteur d’un cadre juridique légal adapté à l’évolution mondiale des services postaux innovants et de qualité afin qu’il soit au même diapason que ceux des autres Etats membres de l’Union postale universelle », a-t-il  martelé.

A travers  l’opérateur public, a poursuivi le ministre, les efforts sont en train d’être entrepris afin de connecter non seulement tous les bureaux des postes à travers le pays à un accès internet, mais aussi et surtout d’offrir un accès sécurisé en s’assurant que les bureaux des postes, en ville ou dans les territoires reculés, soient dotés des technologies modernes.

« Aussi, travaillons-nous pour assurer à tous les citoyens et à toutes les entreprises du secteur de la poste un accès à tous les avantages offerts par l’économie numérique », a-t-il insisté. 

La journée du  9 octobre est commémorée par plus de 150 pays dans le monde, comme la journée de la Poste, en souvenir de la création en 1874 de l’Union postale universelle (UPU), l’instance spécialisée du système des Nations Unies pour les questions postales. C’est véritablement en 1969, que la décision de célébrer cette grande journée a été prise au Congrès de Tokyo au Japon.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet