La RDC, l’un des  bénéficiaires de Fonds vert pour le climat 

Kinshasa, 07 décembre 2023 (ACP).- La République démocratique du Congo figure parmi les pays bénéficiaires de l’enveloppe de 3 milliards USD de fonds vert pour le climat, un accompagnement des Etats-Unis d’Amérique dans le lancement des programmes de la nouvelle économie du climat, selon un communiqué.

«La République Démocratique du Congo (RDC) et le Ghana figurent parmi les pays bénéficiaires d’une enveloppe de 3 milliards de dollars américains de fonds vert pour le climat, un accompagnement des États-Unis dans le lancement des  programmes de la nouvelle économie du climat», a-t-on appris dans le communiqué.

Selon la source, cet accompagnement des États-Unis intervient après celui de 2015 à Paris, où plusieurs pays s’étaient engagés à fournir des efforts pour maintenir la hausse du réchauffement climatique à 1,5°C, au cours du siècle présent. « Malheureusement cette fois-là, l’objectif ne semblait pas réalisable puisqu’à ce jour, les experts renseignent une hausse de 1,4 °C», a rapporté la source.

568 millions USD pour un nouveau projet d’approvisionnement en énergie propre

De son côté, Mme Kamala Harris, vice-présidente des États-Unis citée dans le communiqué, a révélé que l’administration américaine a également annoncé une enveloppe de 568 millions USD pour soutenir un nouveau projet collaboratif sur la chaîne d’approvisionnement en énergie propre.

Pour les États-Unis, il sera notamment question d’« accélérer l’action climatique mondiale pour maintenir l’objectif de 1,5 °C à portée de main, notamment en lançant un nouveau projet collaboratif sur la chaîne d’approvisionnement en énergie propre et en annonçant jusqu’à 568 millions de dollars américains de financement catalyseur disponible pour soutenir ces efforts et les efforts connexes, travailler avec des partenaires pour dévoiler plus d’un milliard de dollars de nouvelles subventions dans le cadre du Methane Finance Sprint »

Ils comptent également mobiliser 9 milliards de dollars américains dans le cadre de la Mission d’innovation agricole (AIM) pour le climat ; codiriger des coalitions de pays pour tripler la capacité mondiale en matière d’énergies renouvelables et d’énergie nucléaire ; et lancer des programmes nationaux de nouvelle économie climatique pour le Ghana résilient et la RDC pour les forêts, avec des partenaires gouvernementaux, philanthropiques et du secteur privé.

Les États-Unis d’Amérique se sont aussi engagés à financer à hauteur de 10 millions USD pour la mise en place du fonds vert pour le climat. Ces engagements ont été pris lors de la COP28 tenue à Dubaï.

Fruit d’un consensus réunissant 194 gouvernements et lancé fin 2011, le Fonds vert pour le climat (FVC) est le mécanisme financier de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Le Fonds a pour objectifs de limiter ou de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans les pays en développement et d’aider les communautés vulnérables à s’adapter aux impacts déjà ressentis des changements climatiques. ACP/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet