La spoliation des sites maraichers, une voie à la crise alimentaire à Kinshasa

Kinshasa, 10 mai 2024 (ACP).- La spoliation des sites maraichers à travers la ville de Kinshasa capitale de la République démocratique du Congo, ouvre la voie à la crise alimentaire, notamment les produits maraichers (légumes et fruits et tubercules, a appris l’ACP vendredi d’un entretien.

«Pour la énième fois, le site maraicher du quartier 8 commune de N’djili est sous menace de spoliation mais protéger jusque-là par les autorités municipales au profit des producteurs maraichères », a déclaré Maya Mona maraicher du site agricole au quartier 8  commune de N’djili.

« Au fur et à mesure que les spoliations des sites agricoles s’enchaînent dans la ville province de Kinshasa, les espaces pour la production diminuent et ainsi les produits deviennent rare avec pour conséquence l’augmentation des prix », a-t-il ajouté.

Selon M. Maya, il est impératif de porter un choix entre la construction des maisons et la production agricole tout en tenant compte des conséquences qui s’en suivront.

Il a également renseigné que plusieurs autres sites ont été spoliés  notamment,  Mikonga, kingabwa, N’djili brasserie, lutendele, kimuenza, sayo, Bandal Molaert privant ainsi les maraichers des droits fondamentaux. A cet effet, les maraichers ont plaidé pour une politique agricole innovante basée sur l’encouragement des producteurs locaux afin de limiter les importations.  ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet