La valorisation des déchets organiques en produits commercialisables à Kinshasa

Kinshasa, 20 mars 2023 (ACP).- La valorisation des bio déchets organiques pour en faire des produits commerciaux a été au centre d’un atelier à Kinshasa, en République démocratique du Congo, sur la Revue et planification annuelles, a révélé un chercheur lundi à l’ACP.

« Il s’agit d’un atelier de revue et de planification des activités, pour l’année 2023, du projet qui vise à valoriser les déchets organiques pour en faire des produits commercialisables », a fait savoir le Dr Paul Dontsop Nguezet, chercheur à l’Institut international d‘agriculture tropicale (IITA) dans la province du Kasaï Oriental.

« Ces déchets vont produire des engrais organiques et des protéines animales qui seront utiles dans la fabrication des aliments pour poulets, porcs et des poissons », a indiqué Paul Dontsop Nguezet.

« Ce type de projet a déjà été implémenté au Mali, au Ghana et au Niger. Nous avons beaucoup appris des efforts qui y ont été fournis », a-t-il ajouté, précisant que ledit projet sera implémenté au niveau de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu.

Les déchets produits par les grandes villes d’Afrique représentent un défi pour les municipalités, a noté la source précisant que celles-ci ne disposent pas des ressources financières et des infrastructures adéquates pour les éliminer.

Le projet ITTA BBEST a été conçu pour résoudre le problème de gestion des bio déchets et de l’approvisionnement durable des aliments pour les volailles, les porcs et les engrais organiques en transformant le défi des bio déchets par une méthode respectueuse de l’environnement en produits économiquement viables : aliments pour volailles et porcs et engrais organiques.

Les objectifs du projet

IITA BBEST poursuit comme objectif notamment : améliorer les moyens de substance des petits producteurs de poulets, de poissons, de porcs et de légumes, ainsi que d’autres acteurs de la chaine de valeur ; contribuer à améliorer l’assainissement urbain et atténuer le changement climatique ; comprendre les flux de bio déchets actuels et futurs pour éclairer la conception d’un modèle d’affaires pour la gestion  durable  des bio déchets, l’alimentation  animale et la production d’engrais organiques ; établir des chaines de valeur pour les aliments pour poulets, poissons, porcs et les engrains organiques.

Signalons que le ministère de l’Environnement et du Développement durable va être pleinement engagé pour faciliter la mise en œuvre dudit projet en tant que principal utilisateur potentiel des résultats de la phase pilote.

L’institut national d’études et de recherche agronomiques (INERA) sera également impliqué dans l’implémentation du projet.

ACP/KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet