Le Franc congolais s’apprécie de 2,3% sur le marché parallèle

Kinshasa, 27 juillet 2023 (ACP).- Le franc congolais s’est apprécié de 2,3% sur le marché parallèle, la semaine du 14 au 21 juillet 2023 après dépréciation de 3,6 % la semaine précédente, a indiqué la note d’information hebdomadaire de la Banque centrale du Congo parvenue  jeudi à l’ACP.

« Il a été observé une tendance à l’appréciation de la monnaie nationale sur le marché parallèle en s’établissant à 2.575,63 CDF le dollar américain, soit une appréciation hebdomadaire de 2,3% après une dépréciation de 3,6% la semaine précédente », a-t-on dans la note de conjoncture économique de la BCC.

Cette appréciation, explique la note, serait consécutive notamment aux effets de l’intervention de la BCC sur le marché des changes par la vente des devises d’un import de 150,0 millions de USD opérée le 20 juillet 2023 après celle de 50 millions au 13 juillet 2023.

La source a également soutenue qu’à l’interbancaire, le taux de change s’est situé à 2.540,67 CDF, le dollar américain, accusant ainsi une dépréciation de 3,1% d’une semaine à l’autre, réduisant ainsi l’écart entre les deux segments du marché de change.

« Dans les grandes villes des provinces, le rythme de dépréciation de la monnaie nationale a ralenti d’une semaine à l’autre. Le taux de change moyen s’est situé à 2.563,01 CDF, soit une dépréciation hebdomadaire de 2,00% contre celle de 3,74% réalisée la semaine précédente », a ajouté la source.

Réserves internationales établies à 4.853,16 millions USD

Par ailleurs, la note d’information hebdomadaire a relevé que les réserves internationales se sont établies à 4.853,16 millions USD au 20 juillet dernier, soit une baisse hebdomadaire de 241,58 millions USD. 

« Cette baisse trouve son explication dans les interventions de la BCC sur le marché des changes par la vente de devises d’import de 150,0 millions USD afin de lisser les fluctuations des taux de changes », a soutenu la source.

S’agissant de la gestion des finances publiques, les opérations financières de l’Etat se sont clôturées par un déficit mensuel provisoire de 647,3 milliards de CDF au 21 juillet 2023.

A en croire le document, cette gap de financement a été entièrement couvert par l’appui budgétaire de la Banque mondiale. En cumul annuel, le solde de l’Etat est déficitaire de 1.262,1 milliards de CDF contre un déficit programmé de 238,7 milliards.

« Le dispositif instrumental du secteur monétaire demeure globalement inchangé. En effet le taux directeur reste à 11,0% depuis le 19 juin 2023 », a affirmé la note qui a souligné que les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts en monnaie nationale à vue et à terme sont, respectivement à 10,0% et 0,0%. Les coefficients sur les dépôts en devises à vue et à terme demeurent à 13,0% et 12,0% respectivement.

« Les fourchettes d’appels d’offres des bons BCC continuent à connaitre des ajustements délibérés, guidés par la nécessité d’une modulation maximale de la liquidité », a conclu la note de conjoncture économique.

ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet