OR : le collectif des agents retraités de l’Office des routes dénonce la mauvaise gestion du Directeur général

Kinshasa, 10 novembre 2021 (ACP).- Le collectif des agents et cadres de l’Office des routes retraités et éligibles à la retraite ont, dans une correspondance adressée à  l’inspecteur général des Finances reçue mercredi à l’ACP, dénoncé la mauvaise gestion de leur Directeur général, Herman Mutima Sakrini, menant l’office à la ruine.

Selon cette correspondance dont une copie a été réservée au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le collectif des agents retraités et éligibles à la retraite accusent leur Directeur général d’avoir retraité 1.100 (mille cent) agents et cadres qualifiés sans avoir préparé la relève et en plus sans indemnités de sortie.

Ils ont, dans ce cadre, relevé que le Directeur général devrait suivre l’exemple de son prédécesseur Munga Mibindo qui, devant l’impératif d’assainissement en 1990 avait procédé par rechercher l’enveloppe pour le paiement des décomptes finals de 5.981 agents pour leur garantir la paix sociale après plusieurs années de prestations.

Le collectif note que cette situation s’apparente à un licenciement massif qui intervient au moment où le gouvernement fait face aux problèmes sociaux graves et des défis de réhabilitation du réseau routier fortement délabré.

Outre cet aspect social, le collectif des retraités et éligibles à la retraite ont évoqué la mauvaise gestion des ressources allouées à l’Office des routes par le gouvernement pour  la réhabilitation, la construction et l’entretien des routes et ouvrages connexes afin de booster le développement.

Il fait remarquer que l’exploitation minutieuse des rapports annuels de l’Office des routes de 2011 à 2018 renseigne un décaissement cumulé de 565.838.899 dollars américains. Cette somme, souligne le collectif, placée entre les mains d’un manager pouvait laisser un impact non négligeable sur le réseau routier national.

Le collectif note également qu’une enveloppe de 70 millions dollars américains est versée en moyenne annuelle pour les travaux par le trésor public mais l’utilisation n’est toujours claire étant donné l’existence de plusieurs comptabilités à l’Office des routes. Il en appelle, à cet effet, au Président de la République d’ouvrir l’œil car, souligne-t-il, les vautours sont autour de lui, faisant des yeux doux pour favoriser le détournement des deniers publics.

Il convient, par ailleurs, de signaler que le Directeur général Herman Mutima Sakrini, était arrêté et acquitté par la justice dans le cadre des procès relatif à la gestion des fonds des travaux de cent jours du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. ACP/Kayu/ODM/KJI/KMT

 

 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet