Plus de 29 millions USD pour un projet de l’économie rurale en 2024

Kinshasa, 08 mars 2024(ACP).- Le Plan de travail et budget annuel 2024 (PTBA 2024) du projet d’appui au développement intégré de l’économie rurale(PROADER), arrêté à 29 124 380 dollars américains, a été validé vendredi au cours d’une réunion de son comité de pilotage, à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

« Le plan de travail et budget annuel (PTBA) 2024, du projet d’appui au développement intégré de l’économie rurale (PROADER) du gouvernement de la République Démocratique du Congo ainsi planifié et évalué au titre des engagements, est estimé à hauteur globale d’environ 29 124 380 USD par source de financement », a déclaré Elvis Pekeyabo, président du comité de pilotage dudit projet.

La Banque africaine de développement (BAD), a-t-il ajouté, se propose d’apporter une nouvelle impulsion capable d’assurer un décollage réel, durable, intégré et performent  du secteur agricole et rural du pays.

Il a rappelé que, le PROADER a pour but de promouvoir une économie rurale dynamique et prospère, précisant  que spécifiquement, le projet vise notamment, à améliorer les investissements productifs et sociaux afin de rendre le milieu rural plus attractif et productif, et promouvoir le développement du secteur privé et de l’entrepreneuriat agricole et rural afin de favoriser la diversification et la valorisation de la production agricole.

Ce PTBA- PROADER 2024, se propose aussi d’apporter un appui urgent au plan de travail et budget annuel du PROADER intégrant les activités de la filière manioc à travers la farine panifiable, exercice 2023, du gouvernement de la RDC, sous le haut patronage du président de la République, dans son secteur agricole, ce qui permettra de réduire des effets négatifs d’ordre sanitaire, socio- économique, environnemental, et même financier sur les populations tant de sept provinces d’intervention (Kongo Central, Kwilu, Kwango, Maindombe, Kasaï, Kasaï -central, Kasaï –Oriental) ciblées que les grandes agglomérations de principales villes du pays. Le PROADER intervient dans les zones rurales de ces différentes provinces de la RDC.

Trois composantes pour des actions à mener

Pour atteindre les objectifs, les actions s’articuleront autour de trois composantes : le renforcement de la gouvernance locale et de capacités institutionnelles (appui institutionnel aux services techniques et structures impliquées, et appui à la nutrition), la promotion des investissements productifs et sociaux (développement des partenaires commerciaux, développement des compétences et de l’innovation dans le secteur agricole et rural, autonomisation des femmes rurales, agroforesterie communautaire, développement des infrastructures structurantes) ainsi que la gestion et « suivi- évaluation » du projet.

Le PTBA 2023 exécuté à près de 50%

Procédant à la présentation du Projet, le  chef du PROADER, Michel Disonama a évalué le taux d’exécution financière du PTBA-2023 a environ  50 %.

«  Nous avons présenté la situation du PTBA-2023, dont le taux d’exécution financière  a été autour de 50% , et ces 50% représentent le décaissement ; si on ajoute également les engagements, on est autour de 51%, et il y a le taux

d’exécution physique des activités qui est autour de 65% », a-t-il dit.

Il a souligné que par rapport au PTBA-2024, le PROADER va investir 29 millions de dollars américains pour l’ensemble des activités.

 » Nous allons appeler des partenariats commerciaux, donc il y aura des contrats qui seront signés avec les opérateurs agricoles, pour implanter le manioc en faveur des populations, donc nous allons implanter autour de 5000 hectares à travers le pays qui vont toucher 5000 ménages », a indiqué M.Disonama.

Il a également annoncé la poursuite des  activités des centres multifonctionnels genre, l’implantation des centres de transformation des produits qui est faite présentement  dans 4 provinces du pays notamment, à Luango pour les ananas, dans le Kongo-Central , au Mai-Ndombe à Mushie, pour les poissons,  Kenge, chef-lieu de la province du Kwango pour les céréales légumineuses .

«  Nous voulons implanté un centre multifonctionnel genre aussi à Kananga pour la transformation des fruits notamment l’ananas, implanté un centre multifonctionnel genre dans la région de Kimpese au Kongo central pour gérer toute la transformation des tomates et ailleurs » , a-t-il annoncé .

Le projet PROADER est à caractère multi sectoriels et est sous encrage institutionnel du secrétariat général du ministère du développement rural qui assume la présidence du comité de pilotage, tandis que le secteur d’activités du projet est agricole et rural. La durée de projet est de six ans.

ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet