RDC : les entrepreneurs sensibilisés aux conséquences négatives du stress en milieu du travail

Kinshasa, 03 mai 2024(ACP).- Les entrepreneurs ont été sensibilisés aux conséquences négatives du stress dans le milieu du travail en vue de prendre des mesures susceptibles d’améliorer le rendement des travailleurs, au cours d’une conférence-débat organisée vendredi à Kinshasa en République démocratique du Congo.  

« La problématique du stress en milieu du travail est réelle mais elle a été longtemps un danger négligée. L’entrepreneur ou le travailleur qui doit décider et qui se trouve en milieu où il y a trop de pression, fait l’objet de stress et doit prendre conscience des conséquences négatives de celui-ci sur le rendement du travail », a déclaré M. Josué Ozowa Latem, professeur à l’Université de Kinshasa et spécialiste en psychothérapie.

Selon lui, le milieu du travail présente beaucoup de pression qui peuvent également venir de la maison du travailleur ou de l’encadreur.

« La réalité est que tout le monde qui est dans ce milieu est concerné, surtout les entrepreneurs », a soutenu le professeur. 

La personne stressée  sur le milieu du travail ne donne pas un bon rendement, parce qu’affectée dans son bien-être, par des maladies ou par les couts de la vie jouent sur le mental et le physique au point de conduire à l’accident vasculaire cérébrale(AVC). Selon lui, le stresse peut aussi conduire à de suicides ou à la mort s’il ne pas pris en considération.  

Il a fait savoir qu’une personne atteinte du stress a tendance à s’isoler, à pratiquer de l’absentéisme, à devenir colérique et développer l’insomnie et peut devenir colérique.

Mesures pratiques pour éviter le stress ?

Il est important pour les travailleurs et les entrepreneurs de prendre conscience de cette triste réalité, qui est le stress et de chercher les spécialistes pour les accompagner dans leur situation. 

« La question est comment on peut faire face à cela, mais généralement, les gens recourent au « coping » solution non adaptée, dont la consommation des boissons alcooliques pour affronter le stress », a dit le professeur. 

Par contre, a-t-il recommandé, l’usage des techniques appropriées pour faire face à ces maux, afin  que la situation soit bénéfique à la personne et à l’entreprise.

Le professeur a subdivisé ces techniques en 3 catégories à savoir : les astuces organisationnels ; les astuces liés au mode de vie et les astuces liés sur l’état (en plein travail). Il a recommandé, à cet effet, l’adoption d’un mode de vie sain, notamment, le repos, la réduction du temps de travail, le partage des moments en famille, l’application de quelques techniques de relaxation et régulièrement du sport. 

Cette activité avait réuni des entrepreneurs congolais à travers la Jeune chambre internationale(JCI) qui est une association internationale qui regroupe des hommes et des femmes désireux de s’impliquer dans la vie locale autrement que par la politique. Selon M. Trésor Kalonji, président du JCI RDC, l’objectif de cette organision est de réaliser des actions concrètes en vue d’améliorer la vie quotidienne des habitants et acteurs économiques de la communauté Congolaise. 

La JCI est également une fédération mondiale de 200 000 jeunes citoyens actifs, âgés de 18 à 40 ans, répartis en près de 5 000 communautés dans plus de 112 pays à travers le monde. La JCI est présente notamment au sein de l’ONU, de l’UNESCO, de l’UNICEF, de la Chambre de commerce International. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet