RDC : appel à la  jeunesse à s’intéresser à l’agriculture 

Kinshasa, 20 décembre 2023 (ACP).- La jeunesse de la République démocratique du Congo a été appelée à s’intéresser aux produits et aux terres pour promouvoir le secteur de l’agriculture, au cours d’un entretien, mardi, avec le chef de service principal à l’Office national des produits agricoles du Congo (Onapac).

«Aujourd’hui nous voulons que la jeunesse s’intéresse aux produits et terres de leur pays en prenant part aux activités et en apportant une  résolution d’exploitation des terres de nos pères», a déclaré Fabrice Kabongo, chef de service principal de l’Onapac.

C’était à l’occasion de la 45ème édition de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin).

Il a fait savoir que l’Onapac a justifié la présence de son office à la Fikin par la nécessité de parler à la jeunesse congolaise afin de leur montrer le vide ressenti dans le secteur de la récolte du café à cause du désintéressement à ce secteur.

«Notre présence à la 45ème édition de la Foire internationale de Kinshasa (Fikin) a pour objet de  rencontrer la communauté congolaise d’autant plus que le Chef de l’Etat avait lancé le projet de la revanche du sol sur le sous-sol», a soutenu M. Kabongo. Il a, à cet effet, indiqué que l’Onapac est une structure du ministère de l’Agriculture et qu’elle est venue rencontrer les opérateurs économiques ainsi que les tiers  qui ont des moyens pour cultiver les hectares des terres qui sont vides. 

« L’Onapac traite les commandes mondiales, à l’exemple de la Russie qui a besoin de 300 000 tonnes de café. N’étant pas en mesure de fournir la quantité, l’Onapac recourt à la production des coopératives des entreprises particulières qui sont dans cette culture ou qui ont des terres pour qu’ensemble nous réalisons la vision du Chef de l’État», a-t-il avancé. 

A l’en croire, l’Onapac est prêt à accompagner tout celui qui a des financements pour obtenir des terres de production, au triage selon les normes après récolte et à la transformation pour la consommation. 

«Ici à la foire, nous procédons à la dégustation de nos produits  par des tiers, pour en faire savoir la qualité et communiquer sur nos attributions»,  a-t-il conclu 

La  RDC possède plusieurs richesses agricoles

Par ailleurs, Mme Sylvie Becky, chef de bureau à la direction commerciale, a relevé que la RDC possède plusieurs produits agricoles qui poussent de ses terres.

«Ce qui nous a poussé à venir à la 45ème édition de la foire, c’est la démonstration à la population et aux étrangers de différentes richesses agricoles du pays exportées par d’autres par leurs expositions», a-t-elle affirmé.

Elle a cité entre autres, le café, le thé, le Cacao, la rauwolfia, le vinca (digitaliste), la vanille, les plantes à épices, le ketchou, la lippia, la Multiflora, les plantes à parfum, les huiles essentielles, les plantes médicinales, et le gingembre.

«Nous avons une société de chocolaterie que nous accompagnons et qui viendra exposer à nos côtés d’ici la semaine prochaine et nous pourront goûter les chocolats produits par la caséine made in Congo», a annoncé le chef de bureau.

Cependant, la promotion de l’Onapac commence par un processus au niveau de la plantation jusqu’à l’exportation et vers les clients dans un premier temps. Le deuxième plan c’est la plantation à la consommation locale, la transformation vers les industriels.  Rappelons que l’Onapac a pour objectif de promouvoir la culture et le développement des débouchés intérieurs et extérieurs des produits agricoles d’exportation et leurs dérivés. ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet