RDC- RSA : signature d’un protocole d’accord pour booster les PME

Kinshasa, 28 février 2024 (ACP).- Un accord de collaboration pour booster les Petites et moyennes entreprises (PME) entre la République démocratique du Congo et la République sud-africaine, a été signé mardi à Kinshasa, entre deux organisations entrepreneuriales de ces deux pays, en présence des officiels.

« L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé-ARSP (RDC) et Broad Bases Black Economie Empowerment Commission – B-BBEE (RSA) ont signé un protocole d’accord de collaboration pour booster l’entrepreneuriat entre les deux pays à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) », a déclaré M. Miguel Kashal, directeur général de l’ARSP.

Il a rassuré la protection des investisseurs étrangers selon la promesse du Chef de l’État et les lois du pays, tout en comptant assurer la stabilité de l’économie nationale et en réfléchissant sur la manière de rendre beaucoup plus inclusive et durable la croissance économique du pays à travers une véritable sous-traitance dûment organisée.

« Voilà l’importance de notre protocole d’accord de collaboration et d’échanges d’informations entre l’ARSP de la RDC et B- BBEE d’Afrique du Sud que nous le voulons mutuellement avantageux », a-t-il dit.

Il en a profité pour saluer l’arrêté du ministre en charge de l’Entrepreneuriat portant création de la commission chargée d’élaboration de la loi sur le contenu local.

De son côté, le ministre congolais en charge de l’Entrepreneuriat a loué la volonté du Président Félix Tshisekedi Tshilombo, dans la promotion de la classe moyenne en RDC.

« Lorsqu’on prône l’émergence de la classe moyenne comme modèle, la consolidation de l’expertise nationale en donnant la possibilité aux congolais de s’associer aux expatriés à un taux de 51% d’action pour les nationaux et 49% pour les expatriés, il ne s’agit nullement de remplacer par les congolais les opérateurs étrangers actuels ni de proposer une alternative mais nous continuons à encourager les investissements directs des étrangers équilibrés », a fait savoir le ministre de l’Entrepreneuriat, petite et moyenne entreprise, Eustache Muhanzi.

L’Objectif, a – t-il indiqué, est de vulgariser la législation sur la sous- traitance dans le secteur privé ; procéder à l’identification et à l’enregistrement des sous-traitants éligibles dans une banque des données devant servir de base aux appels d’offres et contrôle ; promouvoir les entreprises à capitaux majoritaires congolais et protéger l’œuvre nationale et de faire émerger une classe moyenne congolaises. L’émergence de la classe moyenne en RDC, le credo du Chef de l’État, des organisations étatiques ont été mises sur pied pour accompagner cette vision, notamment, l’ARSP. L’ambassadeur de la RSA en RDC, a rehaussé de sa présence cette cérémonie. ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet