Sino-Congolaise des mines : le montant dédié aux infrastructures augmente de 4 milliards USD

Kinshasa, 15 mars 2024 (ACP).- L’investissement consacré aux infrastructures  cadrant avec la Sino-congolaise des Mines en République démocratique du Congo est passé de 3  à 7 milliards de dollars américains, soit  4 milliards USD de plus,  consécutifs  à la revisitation du contrat chinois, a-t-on appris vendredi, l’ACP lors d’une point de presse. « Le montant dédié aux infrastructures est passé de 3  à 7 milliards de dollars américains, c’est à dire,  qu’au début de la convention, 3 milliards étaient dédiés aux infrastructures, à ce reliquat s’ajoute 4 milliards qui nous donnent  une enveloppe globale de 7 milliards USD que nous sommes en droit d’attendre de la partie chinoise », a déclaré Freddy Shembo, directeur général de l’Agence de pilotage, de coordination et de suivi des conventions de collaboration (APSP).  La République démocratique du Congo, d’après M. Shembo, est désormais dans un partenariat gagnant-gagnant avec les groupements des entreprises chinoises. Il a promis au lendemain de la signature du cinquième avenant à la convention de collaboration entre les groupements des entreprises chinoises et la République démocratique du Congo, de jouer pleinement son rôle pour que la RDC trouve les moyens de son développement par ses richesses. Ce partenariat, a-t-il rassuré, marche désormais en harmonie en relevant la place qu’occupe actuellement la RDC dans ce contrat par le truchement de ses entreprises. « Aujourd’hui dans la Sicomines, la Gecamines qui représente la partie congolaise, aura maintenant une place à table. Elle aura vraiment une voix qui compte. Leurs délégués seront des gens avec un réel pouvoir » qui est congolais a la signature et le contreseing des documents financiers en l’absence du DG et que la direction de commercialisation revient à la partie congolaise. « La centrale électrique de Busanga qui produit 240 Mégawatts d’électricité, permettant à la Sicomines d’atteindre sa capacité maximale de production est désormais passée de 25 à 40% propriétaire de la République », a-t-il ajouté.  Sicomines est une joint-venture entre le groupements des entreprises chinoises et la République démocratique du Congo pour l’exploitation des minerais marchands et l’APSCS est une structure rattaché à la présidence de la République ayant pour mission de servir d’interface entre la République Démocratique du Congo et ses différents partenaires dans les efforts consistant à doter la République des infrastructures adéquates de base pour son développement en mettant en sécurité les ressources naturelles. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet