Haut-Katanga : les femmes avocates invitées à revendiquer leurs droits

Lubumbashi, 12 mars 2024 (ACP).- Les femmes avocates de la ville de Lubumbashi, province du Haut-Katanga, (sud-est de la République démocratique du Congo), ont été invitées mardi, lors d’une séance de formation, à revendiquer leurs droits et  être bien informées sur cette question.


« Le droit des femmes existe depuis toujours, il est spécifique du droit de l’homme. Tous les êtres humains naissent égaux. L’homme joue un grand rôle dans la société de même aussi la femme et tous deux ont les mêmes droits de revendiquer», a dit Me Timothée Mbuya, l’un des intervenants et juriste.
Il a, à cette même occasion, défini le droit de la femme comme un droit qui lui est reconnu de par sa personne et ses capacités, tout en ajoutant que la femme a ses droits spécifiques  que politique, qui consistent à la faire participer à la gestion publique. Selon lui, la femme doit être sensibilisée, éduquée et capable de défendre ses droits.

La présidente de la commission genre,  Gisèle Kanjinga a,  pour sa part, remercié les femmes avocates pour leur participation à cette formation qui marque le début des activités du mois leur dédié. Elle les a invitées à aménager leur temps pour participer massivement aux activités de ce mois. Me Falonne Kazadi, l’une des conférenciers, a pour sa part, souligné que la femme doit relever le défi pour son développement et connaître les textes légaux qui régissent le métier d’avocat. Elle a relevé l’importance de la Résolution 13/25 du Conseil de sécurité qui tient compte de besoins spécifiques de la femme. Par ailleurs, Me Hubert Tshiswaka, juriste, a indiqué  que le droit de la femme, est une affaire de la société et que la parité n’est pas une question d’égalité entre homme et femme mais d’équité.

Il a exhorté  toutes les femmes de s’engager, afin d’arracher les grandes places dans la gestion de la chose publique. Rappelons que cette activité a été axée sur le thème :  » information sur les droits de la femme ».

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet