“Investir en faveur des femmes, accélérer le rythme’’, au centre d’une journée scientifique

Mbandaka, 24 mars 2024 (ACP).- « Investir en faveur des femmes, accélérer le rythme », a été au centre d’une journée scientifique  organisée samedi à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, au nord-ouest de la République démocratique du Congo à l’ intention des femmes travailleuses d’un Institut supérieur pédagogique (ISP).

« Je me réjouis de la tenue à Mbandaka  de cette journée scientifique des femmes travailleuses de l’ISP/Mbandaka, organisée sous le thème : « Investir en faveur des femmes, accélérer le rythme » qui est l’un des objectifs de l’année en cours», a déclaré  le Pr  Emmanuel  Nzumya, secrétaire général à la recherche scientifique de l’Institut supérieur pédagogique (ISP/Mbandaka).

« Cette fois-ci, ça tombe au mois de mars et je félicite toutes les femmes qui sont avec nous et qui ont pris l’engagement de répondre à l’appel général,  car, elles ont fait preuve de quoi est ce qu’elles sont capables », a-t-il ajouté.

De son côté, Mme Geneviève Bolumbu, assistante à cet établissement universitaire, a appelé la femme à assumer  ses propres droits et à dire non aux faiblesses pour vaincre l’esclavagisme, avant de l’exhorter à s’approprier de ses droits  pour accomplir  la part  de la femme  dans le développement du pays.

Par ailleurs, Mme Astrid Betula, assistante au même établissement universitaire a salué les accomplissements de toutes les femmes de la province de l’Équateur, avant de les invitées à mesurer les obstacles auxquels elles font  face, estimant que les femmes ont un rôle vital dans la gestion de l’environnement et dans  le développement durable.

«  Le développement de l’emploi des femmes nous permet d’acquérir l’indépendance financière et de nous placer dans une position égale aux hommes», a-t-elle dit.

L’assistante Solange Itema  a, pour sa part,  insisté sur la parité, faisant remarquer que celle-ci n’est pas un don  mais doit se mériter pour avoir un Congo paritaire si et seulement si les femmes arrivaient à s’autodéterminer, à lutter pour leur épanouissement, en montrant de quoi elles sont capables.

Il sied de signaler que cette journée scientifique s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois des droits de la femme.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet