Kinshasa : appel aux femmes à l’exercice  des petits métiers

Kinshasa,  18 mars 2024 (ACP).- Un appel a été lancé lundi aux femmes de Kinshasa en République démocratique  du  Congo, à l’exercice (culture) des petits métiers pour leur  autonomisation, a-t-on appris lors d’un entretien.

« Je lance un appel aux femmes de la RDC à l’exercice (culture) de petits métiers en vue de leur autonomisation. Nous avons remarqué que la plupart des femmes passent leur temps à ne rien faire, quémandant de l’argent auprès des personnes de bonne volonté », a déclaré Mme Bobette Sala, coordonnatrice de l’ONG Bolingani.

« Les femmes doivent être entrepreunantes, être dans de petits métiers tels que la fabrication des beignets, la vente des gâteaux, feuilles de manioc et de légumes, la tenue de petits restaurants dits malewa, susceptibles de promouvoir leur autonomisation et de répondre aux besoins quotidiens de la famille », a-t-elle ajouté.

Elle a fait savoir que sa structure s’est assignée la mission de stimuler la femme à l’esprit de créativité pour monter sa propre entreprise en vue de se faire valoriser.

« Une femme qui exerce un métier quelconque lutte contre la pauvreté, la mendicité, la débauche et réduit le taux de chômage en contribuant au développement de son pays », a-t-elle dit, avant d’ajouter, que les femmes réclament la parité en oubliant que celle-ci ne se donne pas, mais elle s’obtienne en travaillant dur.

« Les petits métiers sont notamment les laveurs de pare-brise ou des voitures, marchands de sables en pirogue, fabricants de cocottes, fabrication à la bactérole, créoline,  casseurs de cailloux, etc… »,  a  expliqué Mme Sala.

« Tout le monde ne peut pas se retrouver au bureau, chacun a ses compétences, des talents à mettre en avant de façon individuelle pour contribuer au développement du pays. Ainsi, une femme créative est capable de se prendre en charge et de répondre aux besoins quotidiens de sa famille », a-t-elle souligné.

« J’invite les femmes à combattre la passivité et à prendre conscience de leur rôle dans la société, je les invite à être des actrices du changement et non des spectatrices », a insisté Mme Sala.

Créée en mai 2021, cette structure milite pour l’autonomisation de la femme et la lutte contre les violences basées sur le genre.

ACP/KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet