Kinshasa : des finalistes sensibilisés à la lutte contre les violences basées sur le genre

Kinshasa, 1er novembre 2023 (ACP).- 50 finalistes de l’école «Helena la providence» dans la commune de Ngaliema à l’ouest de Kinshasa en République Démocratique du Congo, ont été sensibilisés à la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), lors d’une journée d’échanges organisée mercredi par cet établissement.

«Les violences basées sur le genre prennent de plus en plus de l’ampleur au sein des établissements scolaires. Voilà pourquoi nous avons tenu à vous sensibiliser sur cette question afin que vous sachiez comment lutter et prévenir de ce phénomène », a déclaré Angela Mbiyavanga, coordonnatrice au sein de l’école «Helena la providence».

«Vous devez savoir qu’il existe plusieurs formes des violences basées sur le genre. Il s’agit entre autres, des violences physiques, sexuelles, verbales, psychologiques et le harcèlement sexuel», a-t-elle énuméré, avant de les inviter à dénoncer ces violences tout au lors de leurs cursus scolaire.

«Vous devez briser la barrière posée par l’exclusion liée aux us et coutumes rétrogrades qui placent les filles à l’arrière. Dénoncer ce genre de pratique», a indiqué la coordonnatrice Mbiyavanga.

Comment lutter contre les violences basées sur le genre ?

De côté, Me Molenge, avocat au barreau de Kinshasa Matete a fait savoir que la lutte contre les VBG peut se faire par plusieurs moyens tels que, l’organisation des campagnes de sensibilisation et de formation au sein des écoles, églises, universités et des entreprises dans le but d’atteindre un grand nombre de personnes.

«L’intégration d’une dimension d’égalité entre les femmes et les hommes doit être insérée dans tous les aspects de la vie. Ceci dans le but d’éliminer tout comportement sexiste envers les femmes et jeunes filles», a souligné Marceline Mukunati, professeure d’éducation à la vie.

Parlant au nom des élèves, Nadine Mbiyavanga a déclaré : «nous  sommes contents d’avoir eu des connaissances nouvelles sur les violences basées sur le genre. Cela va changer notre niveau de voir les choses et nous permettra de mieux nous orienter».ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet