Kinshasa : plus de cent filles vulnérables formées  en coupe et couture  à Kalamu

Kinshasa, 28 janvier 2023 (ACP).– Cent-deux (102) filles et jeunes femmes vulnérables ont été formées, du 25 novembre 2023 au 25 janvier 2024, en entrepreneuriat, coupe et couture et  technique de tricotage à Kalamu, dans la partie ouest de Kinshasa en République démocratique du Congo, a-t-on appris samedi dans un entretien.

« Nous, avons organisé cette  formation durant deux mois  dans le but de contribuer à la réduction  de la pauvreté  et de faire sortir cette catégorie des femmes  aux  effets néfastes liés aux difficultés d’ordre social ou de survie», a  déclaré  Betty Mombo, présidente de l’Association des  guides  de la République du Congo (AGC).

Et d’ajouter que : « cette catégorie  des jeunes filles et femmes ciblées en situation difficile,  se sont  retrouvées  dans les rues  attirées par la prostitution et se retrouvent involontairement, filles mères  et femmes avec des enfants indésirables  sans pères responsables précis ».

Betty Mombo  a fait savoir qu’ : « à l’issue de cette formation, nous avons initié pour l’instant, au nom de notre association,  à leur faveur, un stage sur place, de manière collective, sous les yeux vigilants des chargées de la pratique professionnelle, qui les observent et formules des  orientations susceptibles d’améliorer  leur  prestation ».

Elle a noté qu’après leur stage, les jeunes filles seront en mesure de se prendre en charge et l’AGC  envisage de les convertir en unité de production  pour leur propre compte.

Mme Mombo a annoncé que son association compte offrir des dons en machines à coudre et d’autres engins de tricotage à ces filles et femmes formées pour garantir leur autonomisation, avant de souligner que cette expérience pilote devrait s’étendre à d’autres femmes en situation sociale difficile d’apprendre un métier en vue de sortir de leur conditions de précarité.

La  présidente Mombo a expliqué que la finalité de toutes ces formations est de voir ces bénéficiaires  parvenir à créer,  à leur tour, des activités génératrices des revenus (AGR) susceptibles d’absorber davantage d’autres jeunes filles en proie au chômage afin de  sortir du cycle  de la pauvreté ainsi que des antivaleurs dans leurs rangs et des naissances  indésirables. ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet