Kinshasa : une trentaine des jeunes femmes formées en coupe et couture

Kinshasa,  08 janvier 2024 (ACP).- Une formation en coupe et couture a été organisée du 2 décembre 2024 au 8 janvier 2024 en faveur des 36 jeunes femmes de la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, pour leur autonomisation.

«L’objectif de cette formation en coupe et couture est d’inciter les jeunes femmes de la commune de Mont-Ngafula à l’apprentissage pour les rendre entreprenantes, autonomes et importantes dans la société», a déclaré Esperensa Dinayame, présidente de l’Asbl ‘’les femmes fortes’’ dans son mot de clôture de cette formation.

 «Apprendre un métier aux jeunes femmes favorise leur autonomisation économique et cela s’avère la voie la plus sûre vers l’égalité des sexes, l’éradication de la pauvreté et une croissance économique inclusive», a-t-elle ajouté.

Selon Mme Dinayame, les femmes apportent une contribution énorme à l’économie, que ce soit au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles, comme entrepreneuses ou employées, ou par leur travail non rémunéré à la maison où elles s’occupent de leurs familles.

Elle a souligné  que l’heure n’est plus à la mendicité car, la vraie liberté et indépendance ne s’acquière jamais mais elle s’arrache.

«La loi n°15 portant les modalités d’application des droits de la femme et de la parité dans l’article 8 favorise sans discrimination l’égalité de sexe, l’accès à l’épargne, aux crédits, aux diverses opportunités et aux nouvelles technologies», a-t-elle martelé.

Elle a, par ailleurs, présenté aux bénéficiaires l’intérêt de la formation qu’elles avaient reçu qui est un instrument qui leur permettra de devenir autonomes et indépendantes vis-à-vis des hommes. «L’avantage ici est que nous faisons beaucoup des pratiques et chacune dispose de machine», a indiqué Nadine Pembe, une des participantes de cette formation.

En ce qui concerne l’engagement dans le combat pour le travail des femmes, elle a fait savoir qu’ils sont engagés dans le combat de l’amélioration des conditions de vie des femmes.

«Nous sommes engagés dans le combat pour améliorer des conditions de vie des femmes raison pour laquelle nous avons organisé cette formation et nous avons saisi l’opportunité pour que la femme congolaise puisse accéder à son autonomie et au développement du pays», a soutenu la présidente, soulignant que l’autonomisation est nécessaire car, une femme qui a un emploi est indépendante et survient seule à ses besoins et à ceux de sa famille.

Créée en janvier 2013, cette structure basée dans la commune de Mont-Ngafula, milite pour la cause des femmes désœuvrées en organisant des conférences-débats, journées de sensibilisation et réflexion, des formations en y mettant un accent en particulier sur les filles mères et les veuves. Elle organise également des formations pour l’apprentissage de métier notamment en coupe et couture, hôtellerie, esthétique, pour aider les femmes à être indépendantes.

ACP/ ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet