La Première dame échange avec les femmes de Lualaba sur l’innovation et les technologies

Kinshasa, 10 mars 2023 (ACP).- L’innovation et les technologies pour l’égalité des sexes, a été au cœur d’un échange entre la Première Dame de la RDC et les femmes de la ville de Kolwezi au Lualaba, lors d’une conférence organisée jeudi dans cette même entité.

« Cette conférence de haut niveau avec les femmes leaders du Lualaba, autour du thème : ‘’l’innovation et technologies pour l’égalité des sexes » a pour objectif de sensibiliser ces dernières à l’importance du numérique. Elle s’inscrit dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes », renseigne un communiqué de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) parvenu vendredi à l’ACP.

S’agissant du thème national : «Education numérique égalitaire pour la paix et l’autonomisation des femmes et des filles en RDC », la Présidente de la FDNT a  saisi l’occasion  pour saluer les avancées enregistrées dans la mise en application  des droits de la femme,  tout en appelant cette dernière  a poussé plus loin ses réflexions et  maintenir la pression sur les décideurs en majorité les hommes pour une amélioration continue de ses  droits.

Pour elle, il est constaté une  faible scolarité de la jeune fille dans les disciplines telles que la science, la technologie, l’ingéniorat et la mathématique. « Cette situation  créée des écarts entre homme et  femme », a-t-elle soutenu.

Pour relever ce défi, Mme Nyakeru Tshisekedi accorde aux filles brillantes depuis déjà quelques années, des bourses d’études dans les disciplines sus-évoquées afin de contribuer à la réduction des inégalités dans le secteur numérique, signalant à cet effet, que cent et sept (107) bourses ont déjà été accordées dans ce domaine depuis 2019.

La Première Dame de la RDC a par ailleurs, indiqué que l’outil numérique est à la base du cyber harcèlement. Elle a, à cette occasion, lancé un appel au gouvernement pour la mise en place d’un code numérique qui servira à gérer cet aspect.

De son coté, le Représentant pays de l’UNFPA, Eugène Kongnyuy,  a épinglé des actions qu’il mène dans le domaine du numérique pour la protection de  la femme et de la jeune fille,  notamment le lancement de la  campagne dénommée  » bodyrigh » pour  attirer l’attention sur le manque de protection auquel les femmes sont confrontées en ligne.

Cette agence du système des Nations Unies soutient  les survivants de la violence sexiste facilitée par la technologie et sensibilise sur les normes sociales sexospécifiques qui contribuent à sa prolifération.

Plusieurs autres panelistes ont exposé autour du thème lié à la loi portant protection et réparation des victimes des  violences sur le net et l’apport du numérique dans le quotidien des populations, rappelle la source. Il sied de signaler que cette conférence a été organisée en collaboration avec le fonds des Nations Unies pour la population, le gouvernorat du Lualaba et le Bureau Conjoint du Chef de l’Etat. ACP/ KHM

 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet