Mbujimayi : le monde d’appui des mères pour trouver la paix (Un prêtre)

Mbuji-Mayi, 10 mars 2024 ACP). – Le monde a besoin de se tourner vers la femme et les mères pour trouver la paix, selon un prêtre du diocèse de Mbujimayi, au Kasaï Oriental,  au Centre de la République démocratique du Congo, lors d’une homélie.

« Le thème international choisi pour cette journée de droits de la femme est : ‘’investir en faveur de la femme, accélérer le rythme’’, le pape François nous invite au respect de la femme, parce que le monde a besoin de se tourner vers les mères et les femmes pour trouver la paix, sortir de la spirale de la violence et de la haine et pour avoir de nouveau, les choses avec le cœur véritablement humain », a déclaré Mgr Grégoire Tshimena, premier vicaire général du diocèse de Mbujimayi.

L’officiant de la célébration eucharistique a mis en exergue le fait que ce don qui est la femme, doit être apprécié par toute société. « Toute société a besoin d’accepter le don qui est la femme, la respecter sachant que quiconque nuit à une seule femme, profane Dieu, insulte Dieu qui est né d’une femme », a-t-il soutenu.

Cette journée de droits de la femme est célébrée dans un contexte exceptionnel, toutes les femmes habillées en noir avec les banderoles pour dire non aux exactions à l’Est de la République démocratique du Congo, a affirmé le vicaire. « Nous voici réunis en marge de cette célébration pour dénoncer les exactions dont les femmes, et surtout celles de l’Est de notre pays, qui sont victime», a-t-il souligné.

Mgr Tshimena a, par ailleurs, exhorté les femmes à se soutenir mutuellement et à bannir la haine, tout en travaillant dur pour ne pas marcher sur le chemin battu.   

« Les femmes du diocèse de Mbujimayi disent non à la violence dont sont victimes les compatriotes de l’Est de la République démocratique du Congo. Nous soutenons toutes ces femmes violentées et nous condamnons le silence complice de la communauté internationale face aux massacres perpétrés dans cette partie de la RDC », s’est exprimée, à ce sujet, Mme Josiane Muleka, membre du conseil provincial des femmes du Kasaï Oriental.

Les femmes du diocèse de Mbujimayi lors de la marche

Cette messe organisée par les femmes des différentes paroisses catholiques de la ville de Mbujimayi, était précédée par une procession de prière, partie des différents doyennés pour chuter à la cathédrale Saint Jean Baptiste de Bonzola.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet