RDC: l’engagement des femmes congolaises des Lettres sollicité pour la sécurité dans l’Est

Kinshasa, 24 mars 2024 (ACP).-  L’engagement et dévouement des femmes congolaises des Lettres a été sollicité samedi pour dénoncer les multiples violences faites à celles vivant dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), lors d’une activité organisée  au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa.

 << Nous sollicitons l’implication et l’engagement des femmes congolaises des Lettres pour utiliser leurs plumes afin de dénoncer ce qui se passe dans l’Est de notre pays », a déclaré Mme ElFia Elese, représentante de l’association des femmes des lettres congolaises.

« Car nous avons une force de persuasion à travers l’écriture, la pensée et la philosophie dans une société et comment est-ce juste qu’un écrivain, un penseur peut avoir un impact dans un état des crises >>, a-t-elle ajouté.

Pour Mme Elese,  le secteur littéraire peut avoir un impact sur la société congolaise en ce moment de crise que traverse la République démocratique du Congo. « Où, sa partie Est continue à être occupée par les groupes armés. Pour témoigner notre solidarité aux femmes et filles victimes des violences de ces guerres. Nous avons produit un spectacle faisant la promotion des textes des femmes des lettres de la RDC dans l’objectif de mettre les mots sur le silence des femmes », a-t-elle dit.

« Nous sommes en train de vivre actuellement une nouvelle phase de la crise dans notre pays, mais qui date de plusieurs décennies. Au cours de ces différentes décennies, nous avons constaté que les femmes congolaises ont eu à subir des maux des violences et très souvent ces maux étaient passés sous silence >>,  a poursuivi Mme Elese.

Mission de l’association des femmes congolaises des Lettres

Par ailleurs, Mme Elese  a expliqué que s’association des femmes congolaises des Lettres a   décidé de produire ce spectacle pour qu’à travers ces différents textes l’on donne de la voix pour poser le mot sur la souffrance et silence de la femme congolaise victimes des atrocités de la guerre.

« Elles ont également au niveau de l’enseignement répertorié les femmes écrivaines congolaises  pour permettre à la population,  d’avoir un aperçu de qui étaient ces femmes et leurs œuvres dans la faculté des lettres de  l’Université de Kinshasa », a-t-elle souligné.

Cette structure a été créée le  23 octobre 2020,  regroupe les femmes et jeunes filles des lettres en République démocratique du Congo pour promouvoir leurs œuvres littéraires et culturels.

ACP/ C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet