RDC : les enfants de la rue plaident pour leur réinsertion dans la société

Kinshasa, 26 juillet 2023 (ACP).– Les enfants de la rue disséminés à travers la ville Kinshasa ont plaidé, mercredi auprès des autorités gouvernementales de la République démocratique du Congo (RDC), pour leur réinsertion dans la société, au cours d’une enquête réalisée par l’ACP. « Notre réinsertion dans la société est capitale car, cela garantira notre sécurité et nous permettra d’être loin de tout danger qui guette la rue de Kinshasa », a déclaré Cédric Kalitoto, un des enfants de la rue trouvé sur la Place des artistes dans la commune de Kalamu.

Et d’ajouter: « je me retrouve dans la rue pour plusieurs raisons. Depuis que je suis né, je n’ai jamais connu mon papa alors que maman et son mari m’ont abandonné, même mes grands-parents ne voulaient pas de moi, raison pour laquelle je suis ici. Cependant, mes amis et moi, trouvons quand-même à manger soit en madiant, soit en volant mais ce qui m’inquiète personnellement c’est mon avenir. Ici je n’étudie pas, je ne dors pas bien non plus ». « Je souhaite sortir de cette misère. Si quelqu’un de la bonne volonté venait me prendre outre que ma propre famille, je serais d’accord avec lui et surtout s’il a des ambitions de me remettre au banc de l’école, je serais totalement d’accord et heureux, car être ici n’est pas mon goût mais plutôt la situation qui je vis involontairement . 

L’autre de ses enfants, David Mokako a, pour sa part, donné son témoignage par rapport à sa situation. « Je suis ici parce que ma grand-mère me maltraitait, elle me faisait faire de travaux ménagers de façon exagérer, certains étaient disproportionnés à mon âge à tel point que cela devenait insupportable. En effet, quand je voyais tout ça, je me disais qu’elle m’aimait plus voilà pourquoi je m’étais décidé de la quitter pour même venir dans la rue et malheureusement je suis abandonné à mon triste sort. Elle n’est jamais venue me chercher ». « Depuis que je suis ici, je trouve qu’être ici ce n’est pas bon qu’être à la maison car, à la maison en réalité, malgré le fait de beaucoup travailler, néanmoins je mangeais bien et dormais bien qu’ici où je ne mange pas assez bien, je n’ai pas une bonne nuit de sommeil » a-t-il ajouté.

Soulignons que ce phénomène des enfants de la rue est alarmant dans la ville province de Kinshasa et est causé par plusieurs faits, entre autres les discordes au sein des familles. 

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet