RDC : l’Union européenne appelée à s’impliquer dans le rétablissement de la paix

Kinshasa, 22 octobre 2023 (ACP). L’Union européenne a été appelée à s’impliquer efficacement dans le rétablissement de la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo, lors d’un point de presse tenu samedi à Kinshasa par une institution non gouvernementale internationale.

« C’est pour moi une occasion d’appeler l’Union européenne en particulier, et la communauté internationale en général, de s’impliquer efficacement dans le renforcement et le rétablissement de la paix en RDC, tout en tenant compte des guerres et divers foyers des tensions armées qui sévissent à travers le monde, ainsi que le respect des droits de l’homme », a déclaré Daniel Santu,  directeur du Conseil universel pour la paix des nations et continents (CULPAC).

Il profité de l’occasion pour restituer la visite du ministre Universel pour la paix, Dominique Khonde,  qui avait été reçu au Parlement européen par la députée  Maxette Pirbakas.

Au cours de son intervention dans cette instance internationale, a explique Daniel Santu, le ministre Universel pour la paix avait plaidé pour la restauration de la paix et des droits de l’homme en ce moment très compliqué que traverse le monde, sans oublier le réchauffement climatique avec tous ses dégâts tragiques et incalculables qui assombrissent la paix et la vie humaine dans tous nos continents.

« Dans ma mission de ministre Universel pour la paix, je lutte   pour la promotion et le renforcement de la paix, le respect des droits de l’homme, plus spécialement les droits de la femme  afin de rendre un monde équitable », avait précisé Dominique Khonde, avant d’ajouter : « Ma mission n’est pas politique, mais humanitaire ».

En outre, il a expliqué au Parlement européen que la République démocratique du Congo est un pays qui reprend doucement l’Etat de droit, le développement et le rétablissement de la paix grâce au courage et à la volonté du Président Félix  Antoine Tshisekedi.

Pour sa part, la députée Maxette Pirbakas avait expliqué qu’à l’instar de l’Union européenne, les politiques peuvent faire quelque chose. « C’est d’abord dialoguer avec tout le monde et aider économiquement les pays tiers à se développer », a-t-elle dit.

Par ailleurs, elle a révélé que l’Europe n’a pas d’armées, mais elle dispose d’armes économiques puissantes, comme les sanctions économiques et commerciales. Elle limite le pouvoir de nuisance intérieur et fait réfléchir ceux qui seraient tentés de les imiter.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet