‘’Votez pour la personne et non  pour le sexe’’ (activiste des droits humains)

Kinshasa,  10 décembre 2023 (ACP).-  ‘’Voter pour la personne et non pour le sexe’’,  a été recommandé dimanche par une activiste des droits de l’homme à Kinshasa en République démocratique du Congo, au cours d’un entretien.

 «  Je demande aux femmes à voter pour la personne  de son choix et non pour le sexe, car la sensibilisation des femmes devrait se faire sur l’importance des élections et à leur responsabilité face aux choix des dirigeants »,  a déclaré la Révérende pasteur Véronique Furah Ngongo, activiste des droits humains.

« Nous voulons que les femmes puissent voter celles qui sont les plus méritantes et feront la fierté de la gent féminine une fois élue. A Kinshasa, il y a trop de sentiment sur le choix de vote, les femmes doivent être sensibilisées en vue de sauver l’image du pays », a-t-elle ajouté.

Parlant de la présence timide des candidates féminines  en ce qui concerne la ville de Kinshasa, Mme Véronique a  fait savoir que déjà le taux de leur participation est faible,  environ 17% mais, c’est une avancée par rapport aux dernières élections  de 2018 où le taux était de 11%.

 Elle a souligné que bien que l’écart  reste énorme.  « Il faudra quand même saluer les efforts fournis et les avancées. Les causes sont multiples entre autre la culture. La place de la femme dans notre société est encore loin  d’être satisfaisante  surtout dans des milieux ruraux.il faut que la femme  atteigne d’abord une place de choix dans son quotidien et là, nous verrons plus de femmes dans la lutte pour ce leadership plus grand qui est celui de la gestion du pays », a expliqué la Rév. pasteur Fourah.

Elle a souligné que puisque qu’une certaine opinion a trouvé qu’en RDC , la femme joue un rôle de marchepied pour les grandes formations politiques , car  cette opinion n’est pas totalement fausse, parce que la plupart des grandes formations politiques ont aligné  plus d’hommes dans les grands postes comme président, députés nationaux et provinciaux et le poste de conseiller municipal a été réservé aux femmes.

« Vous verrez dans ce processus électoral que sur  la liste des conseillers municipaux, les femmes vont dépasser les 50%. La plus part de ces partis politiques ont alignés des femmes en bas de l’échelle pour pouvoir atteindre  le seuil », a conclu l’activiste des droits humains, Véronique Furah.

ACP/ KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet