Guerre Israël-Hamas : un envoyé de l’ONU plaide pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Kinshasa, 8 février 2024 (ACP/Xinhua).- Tor Wennesland, coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, a plaidé mercredi devant la presse pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza, a-t-on appris jeudi de l’agence chine nouvelle.

 « Nous savons très bien quels sont les obstacles pour que cela se produise sur le plan politique, qui doit être surmontés. Je constate que la région, l’Europe et la communauté internationale s’alignent pour que cela se produise. Mais ce n’est pas une solution rapide, ce n’est pas une solution facile, et cela nécessitera un travail diplomatique très difficile », a déclaré Tor Wennesland, coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient.

Présent à New York pour des discussions sur la façon dont « tracer une voie pour sortir de cette crise et le faire avec les parties sur le terrain.

M. Wennesland, qui est « sur la route » depuis que la crise de Gaza a éclaté le 7 octobre, rencontrera le secrétaire général Antonio Guterres et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis) avant de se rendre à Washington.

L’objectif est de voir comment nous pouvons sortir d’un cauchemar humanitaire et d’une Cisjordanie en proie à des conflits pour emprunter une voie différente par le biais d’une solution politique, a-t-il ajouté.

Le coordinateur humanitaire intérimaire des Nations Unies pour le territoire palestinien occupé, Jamie McGoldrick, se trouve actuellement à Gaza pour établir les principales priorités en matière d’acheminement de l’aide lorsqu’un cessez-le-feu humanitaire sera en place.

Les hostilités en cours empêchent les Nations Unies de fournir une aide efficace sur le terrain, « c’est pourquoi le conflit doit être interrompu rapidement », a déclaré M. Wennesland.

Saluant les efforts diplomatiques de l’Egypte, du Qatar et des Etats-Unis, il a reconnu qu’un accord sur un cessez-le-feu durable « serait incroyablement difficile à mettre en place » et « ne constituerait en aucun cas une solution rapide (en tout cas) ». ACP/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet