Le Caire : échange autour d’une trêve dans la guerre Israël – Hamas

Kinshasa, 13 février 2024 (ACP).- Les directeurs des renseignements américain (CIA) et israélien (Mossad) ainsi que le Premier ministre qatari se sont rencontré mardi au Caire en Egypte pour œuvrer à une trêve dans la bande de Gaza, a – t – on appris de médias internationaux. 

« Après l’annonce israélienne d’une offensive à venir sur la ville surpeuplée de Rafah. Le patron de la CIA, William Burns, le chef du Mossad, David Barnea, ainsi que le chef du gouvernement du Qatar, Mohammed ben Abdelrahmane Al-Thani, se sont retrouvé au Caire pour parvenir à un accord de trêve entre Israël et le mouvement islamiste Hamas à Gaza », a déclaré la source.

Par ailleurs, la Chine a appelé Israël à arrêter « au plus vite » son opération militaire à Rafah, afin « d’empêcher une catastrophe humanitaire plus grave encore« .

En outre, la source a souligné que l’offensive israélienne a fait 28 473 morts dans la bande de Gaza, en grande majorité des civils, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas.

Israël envoie une délégation au Caire pour des discussions sur un accord

En outre, une délégation israélienne s’est rendue mardi au Caire en Egypte pour de nouveaux pourparlers avec des responsables américains, qataris et égyptiens sur un accord de trêve dans la bande de Gaza portant notamment sur la libération d’otages israéliens par le Hamas, selon des responsables israéliens.

Le chef du Mossad (les services de renseignement extérieurs israéliens), David Barnea, et le chef du Shin Bet (service de sécurité intérieure), Ronen Bar, y rencontreront notamment le directeur de la CIA, l’agence centrale de renseignement américaine, Richard Burns, ont ajouté ces responsables sous couvert d’anonymat.

Ils seront rejoints par le Premier ministre qatari Mohammed ben Abdelrahmane al-Thani, également chef de la diplomatie de son pays et négociateur de plusieurs accords de cessez-le-feu à Gaza par le passé.

Aucune délégation du Hamas n’a prévu à ce stade de se rendre au Caire pour participer à ces discussions indirectes parrainées par Qatar et Égypte, a indiqué un responsable du mouvement palestinien.

Démanteler l’UNRWA serait un « désastre », affirme son patron

Démanteler l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) serait un « désastre », a affirmé son patron, sous pression après la découverte, selon l’armée israélienne, d’un tunnel du Hamas sous le quartier général de l’organisation à Gaza.

S’exprimant devant les journalistes après avoir été entendu par les diplomates à Genève, le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a par ailleurs réclamé une « enquête », après la fin de la guerre à Gaza, sur les tunnels du Hamas et sur les attaques contre la population et les installations onusiennes à Gaza menées par l’armée israélienne.

Le mandat de l’enquête de l’ONU sur l’UNRWA est « trop général », selon Israël

Le mandat de l’enquête diligentée par l’ONU sur les agissements de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), accusée d’aider le Hamas, est « trop général », selon Israël, qui accepte néanmoins de collaborer avec les enquêteurs.

« Le mandat de l’enquête tel qu’il est actuellement, est trop général », a dénoncé Meirav Shahar, ambassadrice d’Israël auprès de l’ONU à Genève.

« Ce n’est pas un mandat qui permet de vérifier que vous (l’UNRWA, ndlr) ne déploierez pas de terroristes à l’avenir, que vous n’aurez pas d’infrastructures, des centaines de tunnels sous les écoles de l’UNRWA, sous leur siège principal », a-t-elle insisté en marge d’une audition du patron de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, par le corps diplomatique à Genève.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a annoncé avait annoncé le 5 février dernier, la création d’un comité indépendant chargé d’évaluer la « neutralité » de l’UNRWA et son fonctionnement après les accusations visant plusieurs de ses employés d’avoir participé aux attaques du Hamas en Israël le 7 octobre dernier. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet