Maroc : clôture jeudi du 2ème Symposium « US-Africa Frontiers Program » à Rabat

Kinshasa, 18 janvier 2024 (ACP/MAP).- Les travaux du 2ème Symposium US-Africa Frontiers Program, organisés sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ont pris fin jeudi à Rabat, a rapporté l’agence marocaine de presse.

Cet événement de trois jours a été l’occasion pour les scientifiques africains d’échanger entre eux et avec leurs homologues américains sur les dernières avancées en matière de recherche scientifique et de développement technologique, notamment en ce qui concerne les technologies de détection, l’interaction homme-machine, la technologie verte pour l’adaptation au climat et la fabrication de vaccins.

Ce symposium a permis d’établir des ponts de communication entre les chercheurs américains et africains afin qu’ils mettent en place des projets de coopération, a affirmé, à cette occasion, Omar Fassi-Fehri, Secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des sciences et techniques.

Dans une déclaration à la MAP, il a tenu à souligner la nécessité de profiter des financements américains en vue de garantir un rapport « gagnant-gagnant ».

« Le Maroc dispose d’excellents chercheurs et centres de recherche », a indiqué, de son côté, Dalal Najib, membre de l’Académie Nationale Américaine des Sciences, Ingénierie et Médecine (NASEM), précisant que le Royaume est au carrefour de nombreuses influences et a beaucoup apporté au continent africain.

« Le Maroc est le pays idéal pour attirer les meilleurs scientifiques des États-Unis et d’Afrique », a-t-elle estimé, appelant les jeunes à établir des collaborations interdisciplinaires et transfrontalières afin de « mieux connecter les leaders d’aujourd’hui et de demain ».

Pour sa part, Driss Ouazar, membre résident de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, a souligné, à l’occasion de la cérémonie de clôture, que ce symposium avait pour objectif final d’assurer le développement des technologies vertes et l’adaptation aux changements climatiques dans des secteurs importants notamment l’eau, l’agriculture, la santé et la production de vaccins.

Plusieurs thématiques ont été abordées dans le but de renforcer les connaissances des scientifiques et experts africains et américains et d’encourager la collaboration entre les deux parties dans le cadre de projets de recherche et d’innovation financés par de grands bailleurs américains, a-t-il ajouté.

Il a, dans ce sens, appelé à se tourner vers des technologies modernes, notamment les technologies digitales afin d’accélérer le développement dans les domaines liés à la recherche et de renforcer la souveraineté scientifique en ce qui concerne l’eau, la santé, l’agriculture et la production de vaccins.

Initié par l’Académie nationale américaine des sciences, ingénierie et médecine et l’Académie Hassan II des sciences et techniques, cet événement, qui a réuni une centaine de scientifiques de notoriété mondiale, des États-Unis et d’Afrique, visait à mettre en lumière les avancées de la recherche marocaine dans le Nexus Eau-Climat-Alimentation-Energie, à connecter les chercheurs marocains à un réseau exclusif de pairs américains et africains et à soutenir les efforts de la diplomatie scientifique marocaine, avec un focus sur les multiples actions menées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur des pays africains.

Le renforcement de la coopération parlementaire au centre d’entretiens entre M. Talbi Alami et son homologue coréen

En outre, le renforcement de la coopération parlementaire a été au centre d’entretiens, mercredi dernier à Rabat, entre le président de la Chambre des Représentants, Rachid Talbi Alami, et le président de l’Assemblée nationale de la République de Corée, Kim Jin-Pyo, actuellement en visite de travail au Royaume à la tête d’une importante délégation parlementaire.

« Ces entretiens ont porté sur les moyens de promouvoir la coopération parlementaire bilatérale et multilatérale dans différents domaines et autour de plusieurs questions d’intérêt commun », a souligné un communiqué de la Chambre des représentants.

M. Talbi Alami s’est félicité du niveau des relations distinguées entre le Maroc et la République de Corée, qui connaissent un développement constant depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1962, saluant la visite effectuée par M. Jin-Pyo au Royaume, qui coïncide avec la commémoration du soixantenaire du Parlement marocain, indique la même source.

A cette occasion, le président de la Chambre des représentants a passé en revue les grands chantiers et projets lancés par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui ont fait du Royaume un pays pionnier à l’échelle régionale et internationale.

Il a également appelé, lors de cette rencontre, à renforcer la coopération parlementaire entre les deux institutions législatives, œuvrer pour la promotion du Groupe d’amitié parlementaire maroco-coréen, échanger des visites et coordonner lors des forums parlementaires internationaux au service des intérêts communs des deux pays.

Pour sa part, le président de l’Assemblée nationale de la République de Corée a souligné l’importance de la diplomatie parlementaire dans la consolidation et le renforcement de la coopération entre les deux pays dans tous les domaines, faisant part de son intérêt à conclure un accord de coopération entre les deux pays dans les domaines économique et commercial.

M. Jin-Pyo a, en outre, salué la participation du Maroc aux travaux du Sommet Corée-Afrique, qui se tiendra au mois de juin à Séoul.

Cette rencontre a été marquée par la présence du président du groupe d’amitié parlementaire maroco-coréen, Mohamed Hichami et de l’ambassadeur de la République de Corée à Rabat, Keeyong Chung. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet